Mercredi, 16 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les propositions clés du rapport Taché pour faciliter le travail des immigrés

Les propositions clés du rapport Taché pour faciliter le travail des immigrés

20 Février 2018

Citant le rapport d'Aurélien Taché, Edouard Philippe a souligné la nécessité de passer "d'une logique de prise en charge à une logique d'investissement", lorsqu'il s'agit de l'intégration des personnes immigrées.

Parmi les dizaines de propositions contenues dans ce rapport, plusieurs pourraient être intégrer au projet de loi immigration pour le rééquilibrer d'ici sa présentation en conseil des ministres, le 21 février. Surtout, il souhaite doubler le nombre d'heures de cours à 400 heures, conformément aux souhaits d'Emmanuel Macron, voire à 600 heures, " pour les publics les plus éloignés du français ", et les volontaires qui souhaiteraient atteindre le niveau A2.

"Il faut accueillir mais il faut bien accueillir, sinon nous rajouterons aux difficultés qui peuvent être les nôtres", a ensuite dit le ministre français de l'Intérieur et ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, qui pilote le controversé projet de loi pour "une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif". Ce rapport est décrit comme la "seconde jambe " de la future loi Asile et immigration qui fait déjà polémique.

Au total, les "72 propositions pour une politique ambitieuse d'intégration des étrangers arrivant en France" sont chiffrées à 607 millions d'euros. En effet, l'attente, qui dure des mois, représente une période d'inactivité "extrêmement préjudiciable" pour les demandeurs "comme pour la société", note le député. Par ailleurs, pour "connaître la France et s'approprier les valeurs civiques ", le rapport propose de porter à soixante heures (au lieu de douze) la partie civique et d'enrichir le CIR d'un "volet d'insertion professionnelle ". En outre, Aurélien Taché veut offrir aux migrants "un accompagnement global, incluant notamment l'accès au logement et à l'emploi, d'une durée moyenne d'un an".

Marion Maréchal-Le Pen fait son retour... aux États-Unis
Si à l'époque l'ex-députée ne voulait pas impliquer le Front national , désormais elle peut assumer sa propre stratégie. Selon L'Incorrect , elle devrait appeler dans son discours à " nouer un conservatisme des deux rives ".

A ce titre, il envisage d'autoriser les demandeurs d'asile à travailler dans un délai de six mois après leur requête, "voire plus tôt dans le cadre d'un examen au cas par cas", contre neuf actuellement. Cela passe par des contrats avec les branches professionnelles, des "partenariats avec les grandes entreprises", mais aussi des reconnaissances partielles de qualifications et un accès plus facile à certaines professions (notamment médicales ou dans la fonction publique). Coût de la mesure: 150 millions d'euros.

Autre changement de fond: "Réviser les critères d'octroi de la nationalité pour tenir compte de la motivation des candidats, davantage que de leur durée de résidence", avec des titres de séjour plus longs. Enfin, il propose de rétablir la prime de 1 000 € versée aux communes proposant un logement et de " créer un crédit d'impôt solidarité " pour les citoyens hébergeant gratuitement.

Certaines mesures demandent de bousculer les dogmes, notamment sur les statistiques ethniques, puisqu'Aurélien Taché suggère que les services publics se dotent de "données objectives sur la nationalité", et que le recensement intègre "une question sur la nationalité des parents". "Aujourd'hui, seulement un primo-arrivant sur trois est dans l'emploi, cinq ans après son arrivée", constate l'auteur du rapport. Après avoir affiché l'intégration des étrangers comme une priorité pendant sa campagne, le chef de l'Etat mise sur les recommandations d'Aurélien Taché pour donner un visage plus social à sa politique migratoire, critiquée pour sa " dureté " dans le monde associatif et intellectuel, et jusque dans les rangs de la majorité.

Les propositions clés du rapport Taché pour faciliter le travail des immigrés