Mardi, 19 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Thiago Silva ne parle plus à Kimpembe

Thiago Silva ne parle plus à Kimpembe

18 Février 2018

Sur un siège éjectable.

Encore plus contre des Parisiens revanchards, trois jours après une défaite contre le Real Madrid en 8eme de finale aller de la Ligue des Champions (3-1), que Laurey a regardé en cherchant "l'argent pour acheter Ronaldo, Isco, Modric", comme il l'a soufflé dans un sourire. Même si les failles défensives sont un peu trop nombreuses (le score aurait pu être très lourd), il est en tout cas clair que le club alsacien a montré avec son audace et son talent (on a adoré Aholou) pourquoi il avait sa place en Ligue 1.

Celui qui a dû ronger son frein s'appelle Angel Di Maria.

Les deux joueurs, dont les compagnes ont dénigré les décisions d'Emery sur les réseaux sociaux, vont-ils pardonner à leur entraîneur? "Il faut que les supporters comprennent qu'on a besoin de tout le monde et il faut entretenir cette dynamique!" "Mais tant qu'il y a le respect des coéquipiers et des décisions prises, la concurrence est bonne", a relativisé le technicien espagnol. Il faudra le voir sur la durée pour savoir s'il a réellement les moyens et le niveau pour aider les siens face à la bande de Zidane le 6 mars prochain. "Au même titre que la réaction de Madame Thiago Silva qui, à l'instar de Madame Di Maria, n'a pas hésité à livrer le fond de sa pensée sur Instagram". Ça va être notre match de Coupe à nous, on va essayer de faire un coup.

PSG : le discours politiquement correct de Marquinhos au sujet de Thiago Silva
Ce jeudi, au lendemain de la défaite parisienne, tous les médias sont revenus sur la prestation du PSG et les choix d'Unai Emery . Neymar fait une photo sur Instagram avec Thiago Silva , ce qui évidemment tout sauf innocent.

Pour la manche retour des 8es de finale, les Parisiens sont déjà gonflés à bloc! Pour défier les Strasbourgeois, Unai Emery ne peut pas compter sur Kylian Mbappé, Kevin Trapp et Marco Verratti (suspendus).

Le fantasque Suédois avait marqué en quatre saisons la bagatelle de quatre-vingt cinq buts au Parc des Princes, face à trente trois adversaires différents, dans toutes les compétitions domestiques et la Ligue des Champions, martyrisant notamment l'AS Saint-Etienne à neuf reprises.

Dès lors, le management d'un joueur de la dimension de Neymar s'avère délicat, comme l'illustre la fameuse querelle entre "Ney" et Cavani pour tirer les penalties, où c'est finalement le Brésilien qui avait lâché devant la presse qu'il avait été désigné par son entraîneur. Au sujet de son absence pour le match contre le Real, l'Italien n'a pas souhaité s'appesantir: "je pense à l'avenir. Je ne veux pas perdre mon énergie dans des choses pas importantes".

Thiago Silva ne parle plus à Kimpembe