Dimanche, 28 Février 2021
Dernières nouvelles
Principale » Le conseiller politique de Khalifa Sall ... le Procureur : "son réquisitoire est nul "

Le conseiller politique de Khalifa Sall ... le Procureur : "son réquisitoire est nul "

18 Février 2018

Si le juge Malick Lamotte suit le procureur Serigne Bassirou Guèye dans sa réquisition, Khalifa Sall et Mbaye Touré vont passer 7 ans en prison et une amende de 5, 490 milliards de nos francs.

Pour sa part, l'Etat du Sénégal, en tant que partie civile dans ce procès, a réclamé 5 milliards de francs CFA de dommages et intérêts au maire de Dakar et à ses co-accusés. Pour le procureur, Khalifa Sall Search Khalifa Sall est coupable de tous les faits qui lui sont reprochés.

Une partition qui trouvera haut obstacle sur son chemin puis que Khalifa Sall, comme pour la dernière fois, sera sur la défensive face à Antoine Diome. Et de conclure: "Les fonds ne sont pas politiques, ça n'existe pas à la mairie. Nous demandons d'ordonner l'exécution totale des sommes que nous réclamons", a précisé Me Moussa-Félix Sow, avant d'indiquer que si les remboursements ne sont pas effectués, il y aurait "forcément une confiscation de l'ensemble des biens des prévenus ".

Malcom confirms summer transfer talks amid Liverpool links
Speaking about leaving Bordeaux this summer, Malcom said: " Yes, there was a promise that I will be negotiating in June ". ARSENAL and Tottenham target malcom will leave Bordeaux over the summer and is likely to trigger a fierce bidding war.

Pour Khalifa Sall, dont la défense consiste principalement à dénoncer un procès visant à écarter un adversaire sérieux au président Macky Sall, les fonds litigieux étaient " politiques " et à l'usage discrétionnaire des élus. Déjà en détention provisoire depuis mars 2017 quand l'affaire a éclaté, Khalifa Sall n'avait jamais arrêté de critiquer la coalition présidentielle. Mais il a "refusé de se ranger ", a ajouté ce membre de la majorité, soulignant ensuite que le Parti socialiste l'avait également "enfoncé dans le trou ".

Mieux, il estime qu'il n'y a absolument rien de fondé dans le réquisitoire du procureur.

Le conseiller politique de Khalifa Sall ... le Procureur :