Jeudi, 28 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Le cinéma en deuil : Idrissa Ouédraogo foudroyé par un Avc

Le cinéma en deuil : Idrissa Ouédraogo foudroyé par un Avc

18 Février 2018

Dakar, 18 fév (APS) - Le réalisateur burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé des suites d'une maladie ce dimanche matin, à Ouagadougou (Burkina Faso), à l'âge de 64 ans, a appris l'APS de médias burkinabè.

Né le 21 janvier 1954 à Banfora (ouest du Burkina Faso), Idrissa Ouédraogo est considéré comme l'un des réalisateurs burkinabè le plus célèbre.

Avec ce film, il obtient le prix du meilleur court-métrage au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Je rends hommage à Idrissa Ouedraogo qui aura beaucoup oeuvré au rayonnement du cinéma Burkinabè et Africain hors de nos frontières.

Réalisateur et producteur d'environs 40 œuvres cinématographiques, Idrissa Ouédraogo est Commandeur de l'ordre national.

Le conseiller politique de Khalifa Sall ... le Procureur : "son réquisitoire est nul "
Pour le procureur, Khalifa Sall Search Khalifa Sall est coupable de tous les faits qui lui sont reprochés. Mieux, il estime qu'il n'y a absolument rien de fondé dans le réquisitoire du procureur.

Il a aussi été pensionnaire de l'Institut des hautes études cinématographiques (Idhec-Femis) et de la Sorbonne Paris I où il a obtenu un Diplôme d'Etudes Approfondies (DEA) de cinéma en 1985.

Entre autres films à son actif, il y a "Yaaba" (Grand-mère) en 1989, "Tilaï" (La loi) en 1990, "Samba Traoré", en 1992, "Kato, Kato" en 2006.

Il remporte également le Prix du meilleur long métrage au 1er Festival du cinéma africain de Milan en 1991 ainsi que L'Étalon de Yennenga, le Grand prix du FESPACO, la même année.

Ouédraogo transpose une tragédie grecque dans l'Afrique contemporaine en 1990 avec son film "Tilaï" (la loi) et remporte le Grand Prix du Jury à Cannes en 1990.

Le cinéma en deuil : Idrissa Ouédraogo foudroyé par un Avc