Mardi, 19 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » La police cherche le propriétaire de cette lettre vieille d'un siècle

La police cherche le propriétaire de cette lettre vieille d'un siècle

18 Février 2018

Une lettre d'adieu d'un soldat de la guerre 14-18 a été retrouvée par les forces de l'ordre de Marseille qui recherchent maintenant la famille du sous-officier.

La mobilisation de centaines de personnes sur Twitter a permis à la police marseillaise de retrouver et contacter le descendant d'un poilu, après la découverte d'une lettre du 27 mai 1915 écrite sur le front de la Somme. Signée par le sergent Jean Soulagnes, elle était adressée à son "seul ami" Jean Audiffren. Tout a commencé avec une enquête menée dans le cadre d' une affaire de cambriolage à Marseille.

"Je m'adresse à vous comme au meilleur, au seul de mes amis". Les policiers saisissent divers objets et parmi eux, une lettre du 27 mai 1915.

VTC : les chauffeurs réclament un tarif minimum
Des rassemblements devaient aussi se tenir à partir de 10 heures devant les gares de Bordeaux et Marseille . Grosses perturbations en vue pour les départs en vacances ce samedi 17 février en région parisienne.

"Je connais votre cœur et je n'hésite pas à lui faire un appel suprême: vous ne me refuserez pas le pénible service, en cas d'événement grave, d'avertir ma famille et ma fiancée qu'avant de mourir après avoir donné ma vie au pays, mon âme ne pense qu'à eux." peut-on lire sous la plume d'un certain Jean Soulagnes, qui s'adresse à son ami Jean Audiffren, depuis la Somme, quelques heures avant de partir au front.

"Nous avons été très émus de cette trouvaille. Les gendarmes d'Aix ont eu à se présenter (...) en compagnie des policiers de la division centre de Marseille, au domicile du suspect", précise le quotidien régional Corse Matin. "Avertir ma famille et ma fiancée"Cette lettre a évidemment éveillé notre curiosité", explique le major Arnaud Louis, de la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône,

et nous nous sommes dit que ce serait bien de la restituer à son propriétaire légitime.
Moins de 48 heures plus tard, "ce sont des dizaines d'éléments concrets" qui ont déjà été reçus", explique Arnaud Louis, "sans compter les milliers de messages de soutien". Et ils semblent être sur la bonne voie. Grâce aux internautes, ils ont eu connaissance d'un acte de naissance et d'autres documents retraçant la généalogie du signataire.

"Nous centralisons les informations qui nous sont transmises, et nous avançons rapidement", se félicitait Arnaud Louis samedi, sur les traces de Jean Soulagnes, Jean Audiffen et leurs descendants.

La police cherche le propriétaire de cette lettre vieille d'un siècle