Mardi, 19 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Descente : Svindal écrit l'Histoire

Descente : Svindal écrit l'Histoire

18 Février 2018

Le Norvégien Aksel Svindal s'impose dans la descente hommes après avoir réalisé une course parfaite.

"C'est une grande émotion". Le Suisse Beat Feuz a remporté le bronze (+18/100es). Svindal était lui-même passé près (2) à Vancouver en 2010: il faudra un jour raconter comment un pays de 5 millions d'habitants avec un réservoir si chiche, fonctionnant en groupe restreint tout au long de la saison par la force des choses, parvient à faire durer ses skieurs dans une discipline aussi traumatisante et dangereuse.

A 35 ans, Svindal, premier norvégien champion olympique de descente, est devenu par la même occasion le plus vieux champion olympique de ski alpin. Perdre face à ces deux Norvégiens n'est pas un problème, ils sont au top niveau depuis des années. Côté français, Brice Roger est huitième à 1 " 14, Johan Clarey 18e à 2 " 14, Maxence Muzaton 23e à 2 " 71 et Adrien Theaux 26e à 2 " 74.

"On a un énorme respect pour lui".

Il loupe le train et décide de s'accrocher au wagon — Rennes
Alors qu'il aurait pu attendre le train suivant, il décide de s'accrocher à la porte du TER, rapporte Ouest-France. Vendredi soir vers 20h45, un homme est descendu sur les quais en gare de Rennes pour fumer une cigarette.

"Je fais une bonne course, je suis propre sur les sauts, je ne fais pas une faute". En 1968, Jean-Claude Killy et Guy Perillat avaient réussi le doublé à domicile, à Grenoble, puis, en 1972, Bernhard Russi, architecte des pistes olympiques depuis 1980, et Roland Collombin avaient fait un et deux pour la Suisse.

La jeune femme possède donc l'état de forme qui peut lui permettre d'atteindre son faramineux objectif de quatre à cinq médailles en Corée du Sud.

"C'est une piste certes moins difficile que Kitzbühel ou Schladming, mais c'est super dur d'y aller vite et les trois meilleurs sont devant. Je me suis bien trompé dans le réglage de mes skis et c'est une neige que j'apprécie peu".

Double champion du monde de descente (2007 et 2013), Svindal partira encore grand favori du Super-G des Jeux de Pyeongchang programmé vendredi (11h00, 03h00 à Luxembourg). "Je suis fier de cette médaille".

Descente : Svindal écrit l'Histoire