Jeudi, 2 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Fin de contrat avec la filiale de Veolia — Gabon

Fin de contrat avec la filiale de Veolia — Gabon

17 Février 2018

"Durant cette période transitoire, un organe ad hoc aura pour mission de gérer l'entreprise, de mener les audits et autres études nécessaires au développement du secteur dans un nouveau mode de gestion et finaliser la rupture contractuelle dans les règles de l'art avec le groupe Veolia ", spécifie également le communiqué du ministre de l'Eau et de l'Energie.

Quelques heures après la décision du gouvernement de rompre la convention de concession liant l'État gabonais à Veolia, la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) déplore, dans la déclaration ci-après publiée intégralement, une "décision soudaine" et dénonce la brutalité des forces de l'ordre.

"Aujourd'hui victime d'une expropriation brutale de la part de l'Etat gabonais, Veolia examine les conséquences juridiques de cette situation et attend du Gabon qu'il se conforme aux règles de droit et à ses engagements", a réagi le groupe Veolia dans un communiqué.

Pourtant la SEEG-Veolia, qui avait le monopole de la distribution de l'eau et de l'électricité, et dont le bail avait été prorogé pour 5 ans en mars 2017, avait un boulevard devant lui.

Les plus beaux décors des films de Wes Anderson
Et d'insister: " De toute évidence, la Berlinale condamne et s'oppose à toutes les formes de violences ou d'abus sexuels ". Le réalisateur a reconnu l'avoir giflée afin de lui donner "une leçon de comédie" et dément tout autre manquement.

L'Etat a "procédé exceptionnellement à la réquisition temporaire de l'entreprise (.) dans le souci de préserver la continuité et la qualité du service public", assure le communiqué gouvernemental. Il ajoute avoir investi 366 milliards de FCFA (environ 558 millions d'euros) "notamment dans la maintenance, les capacités de production et les réseaux".

A noter que dans la capitale, Livreville, les coupures et les pénuries d'eau pourrissent la vie des habitants; il y a aussi les cas de citoyens qui reçoivent des factures d'eau alors qu'ils ne sont pas approvisionnés. D'après lui, l'"urbanisation croissante" de Libreville et l'absence d'une nouvelle unité de production d'eau sont les causes majeures des pénuries.

Le Gabon a annoncé la semaine dernière un plan de remboursement de 77% de sa dette intérieure, au moment, où, selon le Fonds monétaire international (FMI), le pays traverse une conjecture économique "difficile" même si "certains signes laissent entrevoir un retournement de la tendance".

Fin de contrat avec la filiale de Veolia — Gabon