Lundi, 19 Février 2018
Dernières nouvelles
Principale » Voiture autonome : Uber et Waymo enterrent la hache de guerre

Voiture autonome : Uber et Waymo enterrent la hache de guerre

15 Février 2018

Pour rappel, la filiale de Google accuse le spécialiste des VTC d'avoir embauché l'un de ses ex-ingénieurs, qui ne serait pas venu les mains vides, mais avec de nombreux secrets industriels.

Cet accord met fin à un procès récemment ouvert aux États-Unis. Cependant, une partie des griefs de Waymo a été abandonnée, parce qu'Uber ne se servait plus de certaines technologies au cœur du litige. Mais "nous prenons des mesures de concert avec Waymo pour nous assurer que seuls nos Lidar (système de télédétection par laser, NDLR) et nos logiciels représentent notre travail", a-t-il précisé.

Depuis, Anthony Levandowski a été viré par Uber pour son manque de collaboration avec la justice. L'ingénieur pour le développement de la voiture autonome aurait dérobé quelque 9,7 Go de fichiers confidentiels et plans avant de fonder sa startup Otto en janvier 2016.

Quant à Levandowski - remercié par Uber l'année dernière, il n'en a pas encore fini avec la justice: une enquête criminelle à son sujet est menée par le bureau du procureur américain à San Francisco.

Le premier grand procès autour de la voiture autonome n'impliquera finalement pas Uber et Waymo. On rappellera qu'Alphabet (Google à l'époque) avait investi 258 millions de dollars dans Uber en 2013.

Saints Row, Metro Exodus... THQ Nordic rachète Koch Media
Cependant, les deux studios, à preuve du contraire, devraient continuer de travailler de façon indépendantes toutes les deux. Maintenant il faudra voir dans l'avenir comment tout ce chamboulement va porter ses fruits... en bien ou en mal.

Pendant la rixe avec Uber, Waymo a évalué à 1,9 milliard de dollars le montant du dédommagement.

Reuters indique qu'en vertu de l'accord amiable, Uber a proposé à Waymo 0,34 % de ses actions, soit près de 245 millions de dollars sur la base d'une valorisation d'Uber à 72 milliards de dollars.

C'est Dara Khosrowshahi lui-même qui l'assure: " Je veux être clair: nous ne pensons pas que des secrets industriels de Waymo ont été importés chez Uber, ou qu'Uber a utilisé les technologies propriétaires de Waymo dans ses propres produits. Au bout du compte, l'issue d'un procès ne paraissait pas si évidente.

Uber vient de se retirer une épine du pied.

Voiture autonome : Uber et Waymo enterrent la hache de guerre