Lundi, 19 Février 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un Japonais premier contrôlé positif des JO de Pyeongchang

Un Japonais premier contrôlé positif des JO de Pyeongchang

15 Février 2018

Sa sortie de piste ramène l'ombre du fléau sur des Jeux olympiques qui s'extirpaient à grand-peine du dossier russe.

L'agence de presse précise, citant plusieurs sources anonymes que Sato, qui avait participé samedi au 1500m, a été pris par la patrouille lors d'un contrôle hors-compétition. En effet, il a été testé positif à l'acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant. "Kei Saito a été sensibilisé au dopage, alors je ne comprends pas comment ses échantillons peuvent être positifs" souligne Tsutomu Kawaski, l'entraîneur japonais de short-track.

"Aucun des résultats enregistrés pendant les Jeux n'a été affecté", tient à préciser le Tribunal arbitral du sport qui traite directement les affaires de dopage éclatant durant les Jeux Olympiques.

L'effectif le plus cher de l'histoire — Man City
Le club mancunien a en effet été le plus généreux sur le marché des transferts et les Anglais n'ont pas regardé à la dépense. Enfin la Juventus Turin, finaliste malheureuse de la dernière Ligue des champions, se classe 8e avec 448 M€ dépensés.

Le sportif a déclaré avoir accepté la suspension provisoire parce qu'il "ne voulait pas gêner ses coéquipiers aux Jeux olympiques" et qu'il "quitterait volontairement l'équipe et le village des athlètes". Le Comité olympique japonais doit tenir une conférence de presse sur cette affaire à la mi-journée à Pyeongchang.

"Je veux me battre pour prouver mon innocence", a cependant fait savoir le patineur dans un communiqué, se disant "extrêmement surpris". Il pourrait devenir le premier Japonais pris pour dopage à des JO d'hiver.

Saito n'a donc pas le droit de participer à la moindre compétition en dehors des JO tant que son cas est à l'étude pour sanction par le TAS.

Un Japonais premier contrôlé positif des JO de Pyeongchang