Mardi, 14 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les sondes Pitot encore en cause — Crash de Moscou

Les sondes Pitot encore en cause — Crash de Moscou

15 Février 2018

Le Comité intergouvernemental d'aviation russe (MAK), qui enquête sur le crash de l'avion russe An-148 quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Moscou, s'est exprimé le 13 février sur les causes du drame.

"Durant tous les autres vols enregistrés sur le FDR [soit 15 vols], le chauffage des sondes Pitot avait été activé", a-t-il précisé.

Le givrage d'une sonde Pitot, un indicateur de vitesse, serait à la base du crash du vol 6W703 près de Moscou qui a fait 71 morts le 11 février, d'après les enquêteurs.

Crash Trilogy bientôt sur d'autres supports + Spyro Trilogy bientôt annoncé — Kotaku
Sane Trilogy a reçu un traitement similaire avec le niveau Stormy Ascent (uniquement disponible via la Gameshark). Ainsi, le projet serait conçu encore une fois par Vicarious Visions et serait annoncé en mars 2018 .

L'appareil Antonov An-148 de la compagnie Saratov Airlines avait décollé en direction d'Orsk, une ville de l'Oural. Il a explosé à l'impact. Le MAK souligne que cette hypothèse est également basée sur " des cas analogues ayant eu lieu par le passé ", dont la disparition du vol AF447 d'Air France entre Rio de Janeiro et Paris qui avait entrainé la mort des 228 personnes présentes à bord de l'Airbus A330-200.

Deux jours après le crash d'un Antonov An-148 dans la région de Moscou, la boîte noire retrouvée lundi a livré ses premières conclusions. Les informations des médias russes sur un refus par l'équipage d'un dégivrage avant le décollage n'ont pas été confirmées officiellement, pas plus que celles d'un message aux contrôleurs aériens de "dysfonctionnements " peu avant le crash. Il faudra sans doute attendre l'analyse complète des deux boites noires pour en savoir davantage.

Sur le site de l'accident, des centaines de débris d'avion et 1400 " fragments de corps " ont été récupéré par les près de 800 personnes ratissant un zone d'environ 30 hectares. Aucun des 65 passagers et 6 membres d'équipage n'a survécu.

Les sondes Pitot encore en cause — Crash de Moscou