Lundi, 19 Février 2018
Dernières nouvelles
Principale » Diminué physiquement, Tariq Ramadan se rendra à la cour d'appel en ambulance

Diminué physiquement, Tariq Ramadan se rendra à la cour d'appel en ambulance

15 Février 2018

"Incarcéré depuis le 1er février dans le centre pénitencier de Fleury-Mérogis (Île-de-France) depuis sa mise en examen pour " viol " et " viol sur personne vulnérable", le théologien devrait être amené en ambulance à la chambre de l'instruction, où il est attendu jeudi 15 février en milieu d'après-midi dans le cadre de son appel de la décision rejetant sa demande de mise en liberté.

Ce jeudi, la cour d'appel de Paris devra prononcer son maintien en détention provisoire. La détention rendrait impossible le suivi du traitement médical strict et lourd auquel il est habitué pour soulager ses douleurs. Examiné par plusieurs médecins, ceux-ci auraient considéré que son transfert devait se faire sous escorte médicale.

20 ans de prison pour la confidente de l'ex-présidente sud-coréenne
La justice sud-coréenne a été plus clémente avec l'héritier de l'empire Samsung, Lee Jae-yong, jugé dans le même scandale. Le parquet avait requis une peine de 25 ans d'emprisonnement contre l'amie secrète, " l'alpha et l'oméga du scandale ".

Face aux enquêteurs, l'intellectuel suisse nie tout en bloc: "Les faits dont vous me parlez ne m'évoquent rien", déclare-t-il aux enquêteurs. Et quand il lui est demandé pourquoi elles persistent dans leurs accusations, il répond: "Aucune idée, je ne suis pas dans leur tête". Il ne reconnaît pas avoir eu le moindre rapport sexuel, même consenti, avec les jeunes femmes qui ont déposé plainte contre lui.

Il dit avoir tout fait pour refuser leurs avances. Et s'il concède qu'il y avait bien "une sorte de jeu entre eux - qu'il acceptait dans une certaine limite" - et qu'elle exprimait "des désirs de femme", il certifie qu'il ne répondait qu'à ses questions religieuses. Pourtant, comme le relève le Parisien, le juge des libertés et de la détention avait estimé dans son ordonnance que l'état de santé de Tariq Ramadan n'était pas incompatible avec une détention. Il raconte par exemple que l'une d'elle insistait lourdement pour prendre un selfie avec lui, ce qu'il a refusé.

Diminué physiquement, Tariq Ramadan se rendra à la cour d'appel en ambulance