Lundi, 21 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » Des joueurs du XV de France interrogés par la police en Ecosse

Des joueurs du XV de France interrogés par la police en Ecosse

15 Février 2018

"La FFR confirme que certains joueurs sont entendus par les autorités écossaises, indique la fédération dans un tweet ce lundi".

Au lendemain de la défaite du XV de France en Ecosse dimanche (32-26), l'avion de l'équipe nationale de rugby était bloqué à Edimbourg lundi midi. D'après nos confrères, la police "a demandé à interroger un ou plusieurs joueurs avant le décollage". Le site assure qu'une bagarre aurait ensuite éclaté dans la rue, avec des supporters écossais.

Selon le président de la FFR Bernard Laporte, interrogé par Europe 1, " ce n'est pas méchant " a-t-il commenté, à propos de l'interpellation de quelques joueurs du XV de France. La police écossaise a démenti cette information, avançant juste une convocation pour témoigner au sujet d'une supposée "plainte pour agression sexuelle ". Les investigations ont finalement permis d'établir qu'aucun crime n'avait été commis, selon un porte-parole de la police écossaise.

Floride : une fusillade fait de "nombreux morts" dans un lycée
Racontant comment il s'était échappé, il a expliqué: 'nous avons pris un chemin à l'arrière, en file indienne dans la nature'. Il s'agit d'un ancien élève qui avait été exclu l'an dernier à cause de problèmes de discipline.

Bernard Laporte a tenu à minimiser l'interpellation des joueurs de l'équipe de France. "On ne sait pas du tout ce qu'il y a eu, apparemment ils sont entendus comme témoins", a-t-il expliqué. Celle-ci se serait déroulée cette nuit.

Les joueurs concernés devraient passer la journée (au moins) en Écosse, attendus sur place par Serge Simon.

Le XV de France aborde désormais avec anxiété la réception de l'Italie, le 23 février à Marseille, où l'objectif sera de sauver leur tournoi des VI nations. Les Bleus chercheront avant tout à éviter la "cuillère de bois", avant deux dernières rencontres périlleuses contre l'Angleterre (10 mars) et au Pays de Galles (17 mars).

Des joueurs du XV de France interrogés par la police en Ecosse