Lundi, 19 Février 2018
Dernières nouvelles
Principale » Braquage en Suisse : le convoyeur d'Annemasse en garde à vue puis relâché

Braquage en Suisse : le convoyeur d'Annemasse en garde à vue puis relâché

15 Février 2018

24 heures de garde à vue n'ont pas suffi aux enquêteurs de Lyon pour dénouer le scénario du braquage. Ce dernier a ensuite caché cet argent en Suisse.

La garde à vue du trio a été "levée à la mi-journée", a indiqué une source proche du dossier en refusant de préciser si le trio était définitivement mis hors de cause dans cette affaire d'enlèvement contre rançon entre la France et la Suisse. L'attaque s'est produite alors que "la fille de l'un des convoyeurs était retenue en otage en France", selon ce communiqué.

La PJ avait fouillé les appartements des convoyeurs pour y retrouver environ 300 000 francs suisses (soit environ 260 euros), selon Europe 1. D'après les trois individus, cette somme leur aurait été remise par les braqueurs, en dédommagement de l'enlèvement.

Jeudi dernier, plusieurs hommes s'étaient introduits au domicile de la fille d'un convoyeur de fonds à Lyon, en se faisant passer pour des plombiers.

Floride : une fusillade fait de "nombreux morts" dans un lycée
Racontant comment il s'était échappé, il a expliqué: 'nous avons pris un chemin à l'arrière, en file indienne dans la nature'. Il s'agit d'un ancien élève qui avait été exclu l'an dernier à cause de problèmes de discipline.

Selon les dires de la jeune femme de 22 ans, celle-ci avait été enlevée dans son appartement, jeudi à 18 h 30, par deux faux plombiers, qui, après l'avoir ligotée, l'aurait contrainte à appeler son père, employé en Suisse par une société de transport de fonds.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le père avait alors accepté de se rendre au rendez-vous fixé par les malfrats, sur un parking situé sur l'autoroute A1 suisse, dans le canton de Vaud, pour leur remettre la rançon: le contenu du fourgon.

Après avoir entendu la version des faits des trois victimes, les enquêteurs avaient en effet pointé du doigt plusieurs zones d'ombre, leur faisant penser à une arnaque de grande ampleur. La fille du convoyeur, âgée d'une vingtaine d'années, avait été retrouvée par la gendarmerie au bord d'une route sur la commune de Tramoyes très "choquée".

Braquage en Suisse : le convoyeur d'Annemasse en garde à vue puis relâché