Lundi, 21 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » La Justice britannique maintient le mandat d'arrêt de Julian Assange

La Justice britannique maintient le mandat d'arrêt de Julian Assange

14 Février 2018

Une juge britannique a maintenu mardi le mandat d'arrestation dont fait l'objet Julian Assange, le fondateur du site WikiLeaks qui se terre dans l'ambassade équatorienne à Londres depuis plus de cinq ans. La justice britannique se prononce ce mardi sur le mandat d'arrêt visant le fondateur de WikiLeaks.

Le tribunal londonien de Westminster, qui avait jugé ce mandat d'arrêt valide le 6 février, a estimé que son maintien n'allait "pas à l'encontre de l'intérêt public", comme le soutenait la défense de M. Assange dans une nouvelle question soumise à la justice. La décision est attendue à 14 heures. Mais c'est surtout les publications illégales de secrets militaires et documents diplomatiques américains avec Wikileaks dès 2010 qui lui avait valu le courroux des Etats Unis.

Assange, afin d'échapper à la justice avait immigré au Royaume-Uni en juin 2012 suite aux accusations de viol et d'agression sexuelle en Suède prononcées contre lui en 2010. Les poursuites pour viol ont été abandonnées en mai 2017, mais le tribunal de Westminster n'a pas suivi, la semaine dernière, l'argument de la défense selon lequel cela rendait le mandat d'arrêt caduc. Sur Twitter, Julian Assange a souligné qu'il avait "déjà purgé plus de trois fois la peine théorique maximale" pour s'être soustrait à la justice.

Ligue des champions/Real Madrid-PSG: 1800 agents mobilisés pour assurer la sécurité
Surtout face à ce PSG-là, dont les doutes n'ont que très rarement chamboulé les certitudes cette saison. A la veille du match contre le Psg , Cristiano Ronaldo a lancé un message aux supporters madrilènes.

"Je trouve que l'arrestation est une réponse proportionnée, même si M.Assange a lui-même restreint sa propre liberté depuis plusieurs années", a statué la juge Emma Arbuthnot citée par les médias européens. Il s'est également référé à un article du Guardian de lundi affirmant, en citant des courriels du parquet britannique, que celui-ci avait dissuadé la Suède de renoncer aux poursuites, comme elle semblait vouloir le faire dès 2013.

Assange était en liberté conditionnelle quand il a pris la fuite.

En juillet 2016, WikiLeaks avait rendu publics 20.000 courriels piratés du Parti démocrate, dont certains très préjudiciables à la campagne de Hillary Clinton. Depuis, l'Equateur avait assuré qu'il continuerait à protéger Julian Assange, "tant que sa vie sera en danger ".

La Justice britannique maintient le mandat d'arrêt de Julian Assange