Lundi, 21 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » 80 km/h. L'expérimentation "n'a pas permis de réduire le nombre d'accidents"

80 km/h. L'expérimentation "n'a pas permis de réduire le nombre d'accidents"

14 Février 2018

Suite à la publication du rapport sur "l'expérimentation" des 80 km/h, 40 millions d'automobilistes propose à tous les usagers de réagir par une "manifestation démocratique", en renvoyant leur carte d'électeur (factice!) au président de la République Emmanuel Macron.

"Il y a négation des données scientifiques pour rentrer dans un débat politique", a déploré le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe.

Devant le refus du gouvernement de communiquer les résultats de l'expérimentation décidée par Bernard Cazeneuve en 2015, l'association 40 millions d'automobilistes (40MA) publie son propre bilan. Au total, 86 kilomètres de nationales avaient été limitées à 80 km/h. Toutefois, l'association 40 millions d'automobilistes préconise l'arrêt de cette mesure.

"La seule raison pour laquelle le gouvernement a refusé de fournir le bilan de l'expérimentation, c'est qu'il ne confirmait pas leurs déclarations", souligne l'association. Pour le sénateur (LR) de la Vienne, Alain Fouché, présent lors d'un point presse commun avec 40 millions d'automobilistes et la Fédération française des motards en colère (FFMC), "c'est une mesure stupide". Cette expérimentation a débuté en juillet 2015 et s'est achevée en juillet 2017.

Le procès de l'imam Ndao et Cie renvoyé au 14 mars
Ce qui a laissé croire aux enquêteurs qui se chargeaient de leurs dossiers, qu'ils se livraient à l'apologie du terrorisme. Les avocats commis d'office n'ont eu qu'une semaine avant l'audition pour préparer leur dossier.

L'association Prévention Routière, elle, insiste sur le fait que baisser la vitesse peut sauver des vies. Et son bilan est pour le moins négatif: "Nous avons étudié tous les accidents survenus entre 2012 et 2016 (.) et l'analyse de ces chiffres démontrent que l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h à partir de juillet 2015 n'a pas permis de réduire le nombre d'accidents - et plus particulièrement le nombre d'accidents mortels. Sur certaines portions, l'accidentalité est même repartie à la hausse avec la mise en oeuvre de l'expérimentation!" Le rapport de 40 Millions d'automobilistes est à lire ci-dessous.

La mobilisation des conducteurs auto et moto contre les 80 km/h se poursuit donc de plus belle, avec le lancement ce matin de l'opération "40 millions d'automobilistes, 40 millions d'électeurs". Une carte d'électeur factice est d'ailleurs disponible sur sur le site internet de l'association pour l'envoyer symboliquement à l'Élysée. Une révélation embarrassante pour Edouard Philippe qui souhaite réduire la vitesse à 80km/h sur les routes secondaires de France.

"Le gouvernement, à un moment, va être obligé d'écouter".

80 km/h. L'expérimentation