Vendredi, 10 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Pourquoi les CRS ne surveilleront plus la villa des Macron au Touquet

Pourquoi les CRS ne surveilleront plus la villa des Macron au Touquet

11 Février 2018

Jeudi, la préfecture du Touquet (Pas-de-Calais) a annoncé que les gardes statiques chargés de garder la maison d'Emmanuel Macron seraient remplacés par un escadron de gendarmes mobiles. D'après les syndicats, ils étaient "au bord de l'épuisement physique".

Priés, en août 2017, de mettre au placard leurs fusils d'assaut HK G36 et leurs gilets pare-balles, jugés trop voyants pour les riverains et les vacanciers, Les CRS chargés de surveiller la "Villa Monejan " 24 heures sur 24 avaient pu, après intervention du syndicat Unsa-police, retrouver leurs équipements en octobre dernier.

Denis Hurth, délégué zonal CRS UNSA-police avait expliqué que ces hommes devaient "faire jouer le système débrouille".

Pas de médaille pour Martin Fourcade au sprint
Le Norvégien Johannes Boe, principal rival de Fourcade, ouvre la marche des tirs manqués, à l'étonnement général. Martin Fourcade n'a pas décroché de médaille en biathlon lors du sprint aux Jeux Olympiques de PyeongChang.

- L'un d'eux a été sanctionné pour s'être abrité dans son véhicule pendant une tempête. En décembre, les policiers avaient également demandé l'installation d'une guérite pour s'abriter des éléments.

Des requêtes à répétition qui ont agacé au sommet de l'État.

Qui a dit que travailler pour Emmanuel Macron serait simple? Les membres de l'unité s'étaient tous mis en arrêt maladie pour protester contre un projet de fiscalisation de leurs primes d'indemnité journalière d'absence temporaire. En effet, les gendarmes possèdent un statut militaire et ne peuvent donc pas se syndiquer.

Pourquoi les CRS ne surveilleront plus la villa des Macron au Touquet