Mercredi, 27 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Notre-Dame-des-Landes fête la fin du projet d'aéroport

Notre-Dame-des-Landes fête la fin du projet d'aéroport

11 Février 2018

"Je pense que ce qui se passe ici à Notre-Dame-des-Landes va sans doute avoir des effets très positifs sur ceux qui se battent contre des projets", espère un homme venu de Moselle. Ils étaient 8.500 selon la préfecture, et 30.000 à 40.000 selon les organisateurs. Les manifestants se sont ensuite rassemblés dans un champ avoisinant la ferme de Bellevue, baptisé le "champ du grand moment". "C'est un jour de fête!"

Beaucoup de manifestants avaient collé sur leur sac à dos un tout nouvel autocollant: "Notre-Rêve-des-Landes". D'une part, contre les autres projets contestés en France comme le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse), le réacteur EPR de Flamanville (Manche) ou la ligne à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin. Elle a rejoint la ZAD après "16h de voyage".

Les militants ont prévu de festoyer jusque tard dans la nuit, autour de cinq scènes musicales.

Andrew Shaw patine en solitaire — Canadiens
Le vétéran n'a pas joué ni patiné depuis le 13 janvier dernier face aux Bruins de Boston en raison d'une blessure au bas du corps. Danault ressent des symptômes de commotion cérébrale depuis qu'il a été atteint à la tête par un lancer frappé de Zdeno Chara.

Ce "jour de carnaval" marque "la genèse de l'avenir du bocage", selon le mouvement anti-aéroport. "Il faut qu'on montre qu'on reste complètement déterminés à continuer à prendre soin de ce bocage", a déclaré à l'AFP une occupante de la ZAD. Un projet agricole collectif en lieu et placeAlors que la préfète de la région Pays de la Loire, Nicole Klein, s'apprête à ouvrir les négociations sur le devenir des terres agricoles de la ZAD, les opposants tiennent à rappeler leur projet collectif pour l'avenir des 1650 hectares de la ZAD. Ils ont réaffirmé leur refus des expulsions après le 31 mars, date fixée par le gouvernement pour l'évacuation des occupants illégaux. Une frange de zadistes radicaux opposés à la "normalisation de la zone" a d'ailleurs organisé un rassemblement "off" en marge de la manifestation. Cette même minorité avait arrêté en fin de semaine dernière les premiers travaux de remise en état de la route par le conseil départemental, assurés désormais en présence des gendarmes mobiles.

200 "riverains en colère" ont manifesté à Bouguenais.

Notre-Dame-des-Landes fête la fin du projet d'aéroport