Jeudi, 28 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Macron veut "poser les jalons" de l'organisation de l'Islam en France — France

Macron veut "poser les jalons" de l'organisation de l'Islam en France — France

11 Février 2018

"Nous travaillons à la structuration de l'islam de France et aussi à la manière de l'expliquer", déclare le chef de l'Etat.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé, dimanche, sa volonté de "poser les jalons de toute l'organisation de l'Islam de France" au cours du "premier semestre 2018". Dans la continuité de ce projet, "le chef de l'Etat consulte des intellectuels et des représentants de toutes les religions", a souligné BFM. Il refuse toutefois de détailler les contours de sa proposition, laissant sans réponse la question d'un nouveau concordat, avant que le travail ne soit abouti.

Le président ajoute que son objectif est de "retrouver ce qui est le cœur de la laïcité, la possibilité de pouvoir croire comme de ne pas croire, afin de préserver la cohésion nationale et la possibilité d'avoir des consciences libres".

Nice : Le président écoeuré par l'arbitrage à géométrie variable
Après le match, le président niçois s'en est pris à l'arbitrage, lâchant rapporté par L'Equipe: " Je suis scandalisé . Ils l'ont fait savoir dans la foulée de leur défaite à Dijon (2-3 ), samedi soir.

"Je pense que le risque, dans toute cette affaire, est de brandir des objets connotés, qui ont leur propre histoire, ou de faire des raccourcis en plongeant tout le monde dans un même sac", a fait valoir Emmanuel Macron durant cet entretien avec le JDD.

" Il y a une question qui est celle de l'organisation". Dans un entretien au JDD, le président de la République a expliqué mener de nombreux entretiens à ce sujet. Car l'enjeu sera de "réduire l'influence de pays arabes, qui empêche l'islam français d'entrer dans la modernité", selon un conseiller de Macron cité par l'hebdomadaire. La piste de l'institution d'un " grand imam de France ", sur le modèle du grand rabbin de France, est également à l'étude.

Il comprend notamment la création de nouvelles instances représentatives des musulmans, l'élaboration d'un cadre pour le financement des lieux de culte et la collecte des dons, et un programme de formation des imams.

Macron veut