Lundi, 1 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » La CAQ veut s'attaquer aux "iniquités" régionales — Taxe scolaire

La CAQ veut s'attaquer aux "iniquités" régionales — Taxe scolaire

23 Janvier 2018

La Coalition avenir Québec (CAQ) souhaite s'attaquer aux "iniquités" de la taxe scolaire, en imposant un taux fixe dans toutes les régions du Québec.

En entrevue à Gravel le matin, sur les ondes d'ICI Première, le chef caquiste a vilipendé le projet de loi no 166, déposé par le gouvernement libéral avant le congé des Fêtes, qui établit les taux de taxation scolaire en fonction des régions administratives des résidents.

Le député caquiste François Bonnardel a soutenu devant les journalistes que les citoyens s'attendaient à payer le même taux de taxe scolaire, peu importe la région où ils résident.

Suppression de filières, instauration d'un tronc commun — Réforme du baccalauréat
Ce tronc commun comprendrait des langues vivantes, des mathématiques, de l'histoire-géographie et du sport. Il faut souligner que sera maintenue la 'distinction entre filière générale et technologique' .

" Ce problème va être réglé parce qu'on va compenser ces pertes que les commissions scolaires pourraient avoir". Ainsi, la CAQ appuiera le projet de loi visant à conférer à l'Unité permanente anticorruption (UPAC) le statut de corps policier autonome, a annoncé le porte-parole du deuxième groupe d'opposition en matière de sécurité publique, André Spénard.

Le parti réclamait qu'un comité de surveillance soit constitué par l'Assemblée nationale, ce qu'a accepté le gouvernement.

"On n'est pas contre une force accrue de l'UPAC pour faire toute la lumière, surtout sur le financement du Parti libéral, l'enquête Mâchurer". Cet amendement confie toutefois à l'Assemblée nationale la nomination des membres du comité par un vote aux deux tiers des députés au Salon bleu.

La CAQ veut s'attaquer aux