Vendredi, 3 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Dialogue 5+5 : La chaleureuse accolade entre Bourita et Messahel

Dialogue 5+5 : La chaleureuse accolade entre Bourita et Messahel

22 Janvier 2018

Les participants se pencheront aussi sur "les défis qui se dressent devant les jeunes des pays de la région", a-t-il ajouté à Bruxelles. S'agissant du volet politique, ils ont plaidé en faveur du "renforcement du dialogue et de la concertation dans le cadre du Dialogue des 5+5 en vue d'une convergence de vues et d'actions sur les questions régionales d'intérêt commun". A ce propos, les ministres se sont dit encourager "l'échange d'expériences en matière de prévention de la radicalisation, de dé-radicalisation, de lutte contre l'extrémisme violent et le terrorisme, notamment à travers la démystification du discours terroriste par la réhabilitation pleine et entière des victimes". " On ne sait pas à quoi ils jouent ", a commenté un diplomate algérien, " agacé par le comportement du ministre marocain ", qui rapporte que " c'était la seule confirmation officielle reçue par les Algériens ".

Bordeaux : les exigences de Preud'homme
Le Brésilien et ancien milieu des Girondins (36 ans) est proche du Belge depuis qu'il a joué sous ses ordres à Riyad. La demande de Preud'homme d'embarquer avec lui Emilio Ferrera aurait également pesé négativement dans la balance.

Le ministre des Affaires étrangères dément ainsi des informations relayées hier par des médias algériens faisant état de son boycott de la réunion. Une conférence est également consacrée à des thèmes liés au développement économique et social inclusif, la jeunesse et l'emploi, la migration, ainsi que le développement durable. "La Méditerranée a été longtemps une zone de fracture. Aujourd'hui, les défis auxquels nous sommes confrontés (...) nous amènent à vivre ensemble, à travailler ensemble", a souligné M. Messahel, qui a coprésidé la réunion avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian. En 2012, c'était l'actuel premier ministre, Saadeddine Othmani, qui fut chef de la diplomatie marocaine qui est venu en Algérie. Une dernière délégation du ministère marocain des Affaires étrangères, composée de hauts fonctionnaires, est arrivée ce samedi via un vol de la Royal Air Maroc, mais sans leur ministre.

Dialogue 5+5 : La chaleureuse accolade entre Bourita et Messahel