Vendredi, 23 Février 2018
Dernières nouvelles
Principale » Etats généraux de la Bioéthique 2018 : c'est parti !

Etats généraux de la Bioéthique 2018 : c'est parti !

18 Janvier 2018

La fin de vie, sujet actuellement non inclus dans la loi de bioéthique (avec une loi séparée en janvier 2016), sera aussi discutée en Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Ile-de-France...

Cette vaste concertation, pilotée par le Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) et déclinée en régions, s'adressera à tous: médecins, experts, associations mais aussi "simples" citoyens et jeunes, avec des débats dédiés aux étudiants et lycéens. A l'issue de ces consultations, à l'automne, une Loi de bioéthique révisée sera présentée au Parlement. Ces sujets brûlants vont être débattus à l'occasion des Etats généraux de la bioéthique, lancés aujourd'hui, en préambule à une nouvelle révision de la loi. En outre, le CCNE mènera une série d'auditions avec des associations ou des représentants des autorités religieuses.

Plusieurs pays voisins l'ont autorisée et un sondage paru dans La Croix montrait que la majorité des Français étaient favorables à ce droit. Presque autant sont pour que les femmes célibataires en bénéficient.

Les discussions sur la PMA et la GPA seront l'occasion pour la Manif pour tous de remonter au créneau, cinq ans après les manifestations contre le mariage d'homosexuels.

Officiel : Jocelyn Gourvennec limogé par Bordeaux
" A compter de ce jour, Jocelyn Gourvennec n'assurera plus la responsabilité d'entraîneur de l'équipe professionnelle ". Le nouveau coach des Girondins aura donc énormément de pain sur la planche pour éviter le pire à l'écurie.

Les Etats généraux de la bioéthique aborderont beaucoup d'autres thèmes, allant du don d'organes aux données de santé, du handicap à la recherche génétique. Le suicide assisté est récemment revenu dans l'actualité avec l'euthanasie en Belgique, à sa demande, de la romancière Anne Bert. Il faut arriver à faire réfléchir la société civile sur des sujets sociétaux qui sont loin d'être consensuels. Rappelant les enjeux majeurs sur la génomique ou la médecine de l'embryon, il explique qu'il "aimerait que le débat citoyen les fasse émerger aussi".

En plus de son rapport de synthèse, le CCNE émettra un avis sur les priorités qui pourraient figurer dans la loi. Une première révision avait eu lieu en 2004, avant celle de 2011.

L'"objectif", évoqué dans ce document, est de finaliser un projet de loi "à l?été 2018" pour un dépôt au Parlement "à l?automne" en vue d'une adoption d'une nouvelle loi bioéthique "dans le courant du premier semestre 2019". La phase de débats sera close début juillet.

Etats généraux de la Bioéthique 2018 : c'est parti !