Mardi, 11 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Industries/Le complexe gazier de Tiguentourine retrouve enfin sa capacité de production

Industries/Le complexe gazier de Tiguentourine retrouve enfin sa capacité de production

17 Janvier 2018

Il aura fallu près de cinq années pour que le complexe gazier de Tiguentourine, à Illizi, retrouve sa capacité de production d'avant l'attaque terroriste survenue le 16 janvier 2013.

La production du complexe gazier de Tiguentourine dans la wilaya d' Iliizi, a augmenté à 8,8 milliards de m3 en 2017, a indiqué mardi le directeur de l'Association Sonatrach-British Petroleum-BP, (Grande-Bretagne) et Statoil (Norvège), Salim Djettou. Une opération qui va couter 4,5 milliards de dollars à Sonatrach et dont bénéficiera la raffinerie d'Alger, Arzew et de Skikda.

La date de signature du contrat initial a eu lieu, précise l'APS, en 1998, alors que la première mise en production date de 2006.

Le gouvernement voudrait favoriser l'implantation de péages urbains
La ministre souhaiterait également s'attaquer aux "déserts de mobilité", c'est à dire des zones où la voiture individuelle représente la seule solution pour se déplacer.

Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin de faire raffiner son pétrole à l'étranger pour réduire le coût des importations de carburant de l'Algérie, producteur de brut aux capacités de raffinage insuffisantes.

En termes chiffrés, 11,5 millions de tonnes de carburants sont raffinés en Algérie, alors que la consommation a atteint 15 millions de tonnes de carburants annuellement.

Un programme scindé en deux axes: la réhabilitation des vieilles raffineries pour porter les capacités installées de 22 à 27 millions de tonnes par an, et la réalisation de nouvelles raffineries afin de rehausser les capacités de production et de traitement des produits dérivés pour répondre aux besoins nationaux et en exporter les excédents. Les capacités actuelles de raffinage de l'Algérie tournent autour de 23 millions de tonnes/an, alors que le pays a produit en 2016 1,1 million de barils par jour, selon l'OPEP, soit environ 55 millions de tonnes par an. La raffinerie d'Alger devrait être livrée en décembre 2018, tandis que les travaux de réalisation de la raffinerie de Hassi Messaoud seront entamés au cours l'année 2018, et enfin l'appel d'offres pour la raffinerie de Tiaret sera lancé dans les prochains mois.

Industries/Le complexe gazier de Tiguentourine retrouve enfin sa capacité de production