Mercredi, 2 Décembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » " pays de merde " : " Non, je ne suis pas raciste ", rassure Donald Trump

" pays de merde " : " Non, je ne suis pas raciste ", rassure Donald Trump

15 Janvier 2018

"En tant que Norvégien, pourquoi voudrais-je échanger une couverture maladie abordable (incluant la santé mentale, Donald Trump appréciera_NDLR), des études supérieures abordables, 49 semaines de congés pour la naissance d'un enfance ( en combinant ceux de la mère et du père), plus 25 jours de congés payés annuels minimum, pour un maniaque avec un gros bouton qui veut me prendre mes droits et plus encore?" "Je suis la personne la moins raciste que vous ayez jamais interviewée, je peux vous le dire ".

"Je ne suis pas raciste".

Déjà vendredi, le 45e président des États-Unis avait affirmé dans un tweet n'avoir "jamais dit de mal des Haïtiens", après avoir nié l'utilisation de l'expression "pays de merde" pour qualifier Haïti lors d'une réunion sur l'immigration la veille. Never said "take them out". I have a wonderful relationship with Haitians.

"Le langage que j'ai utilisé lors de la réunion était dur mais ce ne sont pas les mots utilisés", affirmait sur Twitter le milliardaire dans une formule alambiquée. Plusieurs médias, dont le Washington Post, avaient auparavant rapporté que, lors d'une réunion à la Maison Blanche, le président américain avait regretté que les immigrés viennent toujours de "pays de merde ", visant selon différentes sources Haïti, le Salvador et différents Etats africains.

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

À lire: Céder à Trump pour sauver les Dreamers?

"Je ne pense pas que les démocrates veulent le conclure".

En septembre, M. Trump a abrogé le programme et donné jusqu'au 5 mars au Congrès pour trouver un compromis.