Vendredi, 30 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Faute de commandes, Airbus menace d'arrêter le programme de l'A380

Faute de commandes, Airbus menace d'arrêter le programme de l'A380

15 Janvier 2018

"Très honnêtement, si nous n'arrivons pas à un accord avec Emirates", le principal client du géant des airs, "il n'y aura pas d'autre choix que d'arrêter le programme", a répondu M. Leahy, interrogé sur l'avenir du gros porteur en panne de commandes depuis deux ans, au cours de la présentation du bilan commercial 2017 du groupe. Mais la compagnie, qui a pris livraison en 2017 de son 100e exemplaire d'A380, a finalement annoncé une commande pour 40 Boeing 787-10. "Le défi sera de maintenir au moins ce niveau dans les prochaines années avant le remplacement des A380 (en service) et (l'ouverture, NDLR) de nouveaux marchés potentiels", a-t-il ajouté.

Fabrice Brégier, le directeur général adjoint d'Airbus et président des avions commerciaux qui quittera ses fonctions en février, a dit prévoir une accélération de la montée en cadence de production en 2018 à condition de recevoir à temps les moteurs de l'A320neo.

En 2017, Airbus a livré 718 avions en 2017, passant le cap des 700 appareils pour la première fois dans son histoire. Sur le segment long-courrier, il a livré 67 A330, 78 A350 XWB, son dernier-né sur le segment, et 15 A380, le vaisseau amiral du groupe.

L'avionneur européen qui présentait ce lundi matin ses chiffres annuels reste donc sur une croissance supérieur de 4 % au record de 2016.

Bastareaud suspendu pour propos homophobes — RC Toulon
Ces propos ont suscité de nombreuses réactions sur le réseau social, notamment celle de l'international anglais Andy Goode. Selon le barème de World Rugby, la sanction pour ce genre d'insulte oscille entre six et cinquante-deux semaines.

Fabrice Brégier a dit parier que le carnet de commandes total de plus de 7.000 avions d'Airbus lui permettrait de dépasser Boeing en termes de livraisons en 2020.

Boeing a annoncé mardi dernier avoir livré en 2017 un record de 763 avions et engrangé 912 commandes nettes, représentant un montant de 134,8 milliards de dollars (113,1 milliards d'euros) aux prix catalogue, contre 668 commandes d'une valeur de 94 milliards de dollars en 2016.

"Si nous faisons cela, nous nous approcherons de 800 livraisons en 2018", a-t-il ajouté.

Faute de commandes, Airbus menace d'arrêter le programme de l'A380