Samedi, 20 Janvier 2018
Dernières nouvelles
Principale » Lactalis : un cas avéré de salmonellose en Espagne, un soupçonné en Grèce

Lactalis : un cas avéré de salmonellose en Espagne, un soupçonné en Grèce

14 Janvier 2018

Une décision radicale annoncée vendredi par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, alors que la crise s'étend désormais en Europe. Élargissant le précédent rappel qui courait à partir de février 2017, le ministre souhaite ainsi mettre fin à l'inquiétude des familles et éviter que ce scandale ne vienne éprouver la "réputation " d'une filière laitière française déjà en crise.

Un bébé ayant consommé du lait infantile contaminé de l'industriel français Lactalis a contracté la salmonellose en Espagne, et un autre cas est soupçonné en Grèce, ont indiqué vendredi des scientifiques de l'Institut Pasteur et de Santé publique France.

"L'urgence, c'est la sécurité sanitaire et la meilleure des garanties pour la sécurité sanitaire c'est de dire que plus une seule boîte fabriquée sur le site de Craon ne doit être en circulation sur les circuits de consommation", a-t-il ajouté.

Le patron du groupe, prié par le gouvernement de s'exprimer publiquement, est arrivé et reparti par une entrée dérobée, évitant les caméras.

Un Cruise-AV sans volant ni pédales — General Motors
Si un volant et des pédales ne sont pas obligatoires, les airbags le sont et généralement logés dans le volant du véhicule.

"Scandale après scandale - viande de cheval, fipronil et maintenant lait contaminé -, la grande distribution semble toujours se tirer d'affaire en France", écrit dans un communiqué de presse, foodwa. Plusieurs responsables politiques et syndicaux ont également critiqué l'attitude de l'État, dénonçant notamment une baisse du budget et du personnel à la DGCCRF, le service de Bercy chargé de la répression des fraudes. Et depuis hier, tous les laits infantiles du groupe produits sur le site ont été rappelés, quelle que soit la date de fabrication, tandis que des centaines de plaites de parents ont été déposées. Cette contamination, qui concernait seulement l'environnement du site et non les produits, n'a été révélée au public que début décembre. "Notre hypothèse est que la salmonelle était présente et qu'il y a eu résurgence lors de travaux que nous avons effectués au cours du premier semestre", a dit jeudi le porte-parole du groupe, Michel Nalet, lors d'un point-presse. C'est ensuite le rappel des lots de lait infantile en trois étapes en décembre qui a semé la zizanie.

En France, les autorités sanitaires faisaient état de 35 nourrissons atteints de salmonellose et ayant consommé un lait ou un produit d'alimentation infantile de l'usine Lactalis incriminée.

Sur le dossier du lait Lactalis contaminé à la salmonelle, la Martinique est bien concernée par l'ordre de retrait-rappel de tous les produits de la marque.

Lactalis : un cas avéré de salmonellose en Espagne, un soupçonné en Grèce