Vendredi, 17 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Attentat Copernic: non-lieu en faveur du suspect Hassan Diab

Attentat Copernic: non-lieu en faveur du suspect Hassan Diab

13 Janvier 2018

L'attentat à la bombe, commis devant la synagogue de la rue Copernic, à Paris, le 8 octobre 1980, avait fait quatre morts et 46 blessés.

"Cette décision dans une affaire de terrorisme d'une extrême gravité est exceptionnelle". Selon les tampons sur ce document, Diab aurait été en Europe du 20 septembre au 7 octobre 1980.

Mais Hassan Diab assure qu'il se trouvait à Beyrouth au moment de l'attentat pour passer ses examens à l'université. Il avait demandé à plusieurs reprises, ainsi qu'un juge des libertés et de la détention, sa remise en liberté, avec assignation à résidence et port d'un bracelet électronique.

Victor Muffat-Jeandet remporte le combiné alpin !
De bon augure à quelques semaines des Jeux olympiques de PyeongChang auxquels il devrait participer. En l'absence d'Alexis Pinturault, c'est Victor Muffat-Jeandet qui s'illustre à Wengen (Suisse).

Dans la foulée, le parquet, qui avait requis le renvoi de ce dernier devant les assises, a annoncé qu'il faisait appel de l'ordonnance des juges. Mais à chaque fois, le parquet de Paris avait fait immédiatement appel et la cour d'appel avait décidé de prolonger la détention.

Les juges d'instruction se montrent particulièrement critiques quant à la fiabilité des renseignements fournis par les services français et israéliens. Quant aux portraits-robots, un autre suspect, qui lui n'a jamais été poursuivi, leur "ressemble au moins autant, sinon plus". Le procureur peut encore faire appel de ce non-lieu, tout comme les parties civiles.

Attentat Copernic: non-lieu en faveur du suspect Hassan Diab