Lundi, 18 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une filiale de PSA supprime 700 emplois

Une filiale de PSA supprime 700 emplois

12 Janvier 2018

PSA annonce la promotion d'Albéric Chopelin au poste de directeur ventes et marketing.

Vauxhall a été rachetée par PSA à General Motors en même temps qu'Opel, une opération bouclée le 1er août 2017. Grâce à ce nouveau plan, la direction du groupe PSA veut améliorer la compétitivité de l'outil de production sans toutefois toucher à la partie allemande d'Opel qui risque fort d'être beaucoup plus difficile à bouger et à restructurer. Ce grand baroudeur du secteur automobile - Rover (1976), Volkswagen France (1995), Fiat (2004), Renault (2007) et PSA (depuis 2014) - va donc découvrir un deux nouvelles marques désormais intégrées au constructeur tricolore.

Stephen Norman, le plus français des Britanniques de l'auto, prend la tête de Vauxhall.

"Je suis plus que fier qu'on me demande de prendre cette responsabilité". Les ventes de la marque ont chuté de 22% en 2017 au Royaume-Uni, avec 195.000 véhicules écoulés et une part de marché en baisse à 7,7%.

A 73 ans, il fait 17 tours de rond point pour échapper à la police
Un conducteur âgé de 73 ans, a décidé de faire le tour d'un rond-point 17 fois de suite. 17 tours de rond-point. Il faut dire que le septuagénaire avait déjà été condamné pour des faits similaires en 2012.

LONDRES, 8 janvier (Reuters) - PSA supprimera encore 250 emplois à l'usine Vauxhall d'Ellesmore Port, dans le nord de l'Angleterre, dont les effectifs se retrouveront réduits d'un tiers, afin de réduire la production du site à une seule équipe à partir d'avril.

Vauxhall emploie directement près de 5 000 personnes au Royaume-Uni, dont plus de 1 500 dans l'usine d'Ellesmere Port qui produit l'Astra. La principale organisation syndicale du pays, Unite, a exigé de PSA d'obtenir des garanties rapides d'investissement dans de nouveaux modèles sur le site d'Ellesmere Port ainsi qu'une clarification des pouvoirs publics sur le commerce post-Brexit.

PSA a acquis l'an dernier la marque britannique déficitaire lors du rachat d'Opel à General Motors, suscitant la crainte chez les syndicats et les parlementaires d'un plan social et de fermetures d'usines dans le cadre d'un programme de réduction des coûts. Carlos Tavares avait ensuite confié avoir relevé d'"énormes" écarts de compétitivité chez Opel par rapport aux autres usines de PSA. Vauxhall, qui exporte une bonne part de ses véhicules produits au Royaume-Uni, doit également se préparer au Brexit, prévu 2019, un événement qui inquiète le secteur automobile britannique redoutant la sortie du marché unique.

"Le Brexit fait qu'il y a plusieurs hypothèses et je vais être extrêmement vigilant pour voir quelles sont celles qui sont nécessaires", a expliqué M. Norman.

Une filiale de PSA supprime 700 emplois