Vendredi, 19 Janvier 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les points chauds en négociation — Chômage

Les points chauds en négociation — Chômage

12 Janvier 2018

Une fois la copie rendue à la mi-février, le gouvernement qui a pourtant prôné la "co-construction" avec les partenaires sociaux a prévenu qu'il reprendrait ce qui lui conviendrait. Réunis ce jeudi au siège du Medef pour la première de leurs six séances de négociation sur l'assurance chômage, syndicats et patronat ont choisi d'aborder tous les sujets sur la table, mais l'un d'entre eux a dominé les débats: celui de l'extension de l'Unédic aux démissionnaires, promesse phare d'Emmanuel Macron. Il existe déjà 15 cas de démissions ouvrant droit à une indemnisation chômage (70 000 démissionnaires en bénéficient chaque année), notamment la mutation d'un conjoint ou d'une conjointe.

Michel Beaugas (FO) a dit souhaiter que l'on indemnise à l'avenir "plus de démissionnaires", Denis Gravouil (CGT) plaidant lui pour que "ceux qui démissionnent aient les mêmes droits". Cette option nécessiterait, selon un document d'orientation transmis aux partenaires sociaux par le gouvernement, de fixer une 'ancienneté minimale' de l'activité perdue donnant droit à indemnisation. Au menu également: de nouveaux droits pour les démissionnaires et l'ouverture des indemnités aux indépendants. Autre contrainte: avoir un projet professionnel.

Autre sujet en débat: la lutte contre la précarité ou comment "faire progresser l'emploi stable".

Du networking façon Tinder pour concurrencer Linkedin — Ripple
Cette réorientation s'est donc faite sous forme d'une start-up indépendante sur laquelle Tinder mise beaucoup. Les créateurs veulent également se démarquer de LinkedIn avec un produit conçu exclusivement pour le mobile.

L'exécutif a remisé au placard le terme de "bonus malus" pour pénaliser les entreprises abusant des contrats courts, qui hérisse le patronat, tout en expliquant être prêt à mettre en place un tel dispositif si aucune proposition n'émanait des discussions.

Les deux inspections observent, au sein de cette population hétérogène, de fortes 'inégalités de revenus', des 'degrés d'exposition au risque de chômage très variables' et des 'opinions contrastées' sur 'l'intérêt d'une assurance chômage'.

Le 22 novembre, Pôle Emploi avait dressé un premier bilan du contrôle des chômeurs, entamé fin 2015: 269.000 contrôles ont abouti à 14% de sanctions.

Les points chauds en négociation — Chômage