Vendredi, 19 Janvier 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le pétrole se stabilise après la récente hausse

Le pétrole se stabilise après la récente hausse

12 Janvier 2018

Mercredi, les prix du brut ont presque atteint leur niveau le plus élevé en trois ans, le baril se vendant 69,23 dollars, avant de retomber légèrement. Le prix du brut s'est apprécié de plus de 13% depuis début décembre, ce qui pousse certains traders à évoquer un risque de surchauffe du marché. Les stocks de brut arrêtés au 29 décembre ont ainsi reculé de 7,4 millions de barils (contre une baisse de 4,7 millions de barils selon des analystes interrogés par Bloomberg). Les réserves d'essence ont, de leur côté, augmenté de 4,1 millions de barils, soit davantage que les 3,55 millions de barils anticipés par les analystes.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de février cédait 33 cents à 63,47 dollars. Les stocks de produits distillés (fioul de chauffage, etc.) ont grimpé de 4,3 millions de barils, alors que les analystes anticipaient une hausse de 2,25 millions de barils.

L'Institut américain du pétrole (API) publiera sa statistique ce mardi à 21h30 GMT et l'Administration américaine d'information sur l'énergie (EIA) le lendemain à 15h30 GMT.

Soprano signe le nouveau single des Enfoirés
L'équipe artistique a choisi de recentrer le spectacle sur la musique , l'émotion, les grandes chansons françaises. Avec les deux films Babysitting et Alibi.com, ils ont connu de gros succès populaires.

Ces deux pays sont les piliers de l'accord de baisse de la production qui engage l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix autres pays depuis début 2017 et qui a été renouvelé en novembre jusqu'à fin 2018. La production de brut a pour sa part repris sa progression après une semaine de repli, les Etats-Unis extrayant en moyenne 9,78 millions de barils par jour contre 9,75 mbj la semaine précédente. Le déclin a surtout été marqué en Angola, en Arabie Saoudite, au Venezuela et aux Emirats arabes unis.

Les investisseurs suivent de près les chiffres sur le nombre de puits en activité aux Etats-Unis qui est un baromètre de l'activité de pompage et de la production au sein de la première économie mondiale, grande productrice de pétrole de schiste.

Le pétrole se stabilise après la récente hausse