Mardi, 23 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'UE invite Téhéran à des discussions

L'UE invite Téhéran à des discussions

11 Janvier 2018

Signé en 2015 par l'Iran et six grandes puissances comprenant la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU) et l'Allemagne, l'accord sur le nucléaire iranien a pour nom officiel Plan complet d'action conjointe, ou Joint Comprehensive Plan of Action (JCPOA).

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite!

Même si la diplomate en chef de l'Union européenne, Federica Mogherini, tient à isoler ce dossier des nombreux autres sujets de contentieux avec Téhéran, M. Zarif devra répondre aux préoccupations de ses homologues français, allemand et britannique après les récentes violences contre des manifestants en Iran.

Téhéran a d'ores et déjà promis des représailles, se disant "préparé à tous les scénarios".

L;e ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a souligné qu'il n'existait pas d'alternative à cet accord.

Lorraine: Une relation sexuelle avant de poignarder son amante en forêt
Le mis en cause devrait être présenté à un juge d'instruction au terme de sa garde à vue et sera probablement mis en examen. L'homme et la femme avaient entretenu une relation extraconjugale mais le suspect avait décidé de quitter sa maîtresse.

L'UE, qui a joué un rôle important dans la conclusion de l'accord de 2015, est intervenue dernièrement auprès de parlementaires américains pour que Washington ne sorte pas de l'accord.

Selon cet accord, l'Iran s'engage à cesser son programme de développement d'armes nucléaire en échange de la levée de sanctions internationales sur la République islamique.

Le vice-Président américain Mike Pence avait précédemment annoncé l'intention des États-Unis de revoir les échéances de l'accord sur le nucléaire iranien et de signer des accords "plus durables".

M. Trump, qui avait néanmoins accepté de renouveler la suspension des sanctions américaines contre le programme nucléaire de l'Iran, a jusqu'à vendredi pour dire s'il souhaite continuer dans cette voie ou non. "Les Etats-Unis doivent se rendre compte de l'unanimité de la communauté internationale par rapport à l'accord nucléaire et corriger leur politique en conséquence", a prévenu Mohammad Javad Zarif mercredi à Moscou, appelant les grandes puissances à "résister aux actions hostiles" de l'administration Trump.

L'UE invite Téhéran à des discussions