Dimanche, 21 Janvier 2018
Dernières nouvelles
Principale » Trump pourrait être interrogé par le procureur spécial — Enquête russe

Trump pourrait être interrogé par le procureur spécial — Enquête russe

10 Janvier 2018

La Maison Blanche s'est refusée lundi à commenter des informations selon lesquelles le président américain pourrait être prochainement interrogé par le procureur spécial Robert Mueller qui enquête sur une éventuelle collusion entre son équipe et Moscou lors de la campagne présidentielle.

L'une des possibilités évoquées lors de ces échanges serait que le président américain réponde par écrit à certaines questions des enquêteurs.

Le Washington Post affirme que Donald Trump pourrait être interrogé dans les semaines à venir, citant une source anonyme de l'équipe de Mueller.

Mueller a expliqué fin décembre à l'équipe juridique deTrump vouloir interroger ce dernier, ajoute le journal.

Les services de renseignement américains ont établi dans un rapport confidentiel rendu public en janvier 2017 que la Russie avait interféré dans l'élection présidentielle de 2016 pour favoriser la candidature de Donald Trump face à la démocrate Hillary Clinton.

Le pire rond-point de France est le "masque d'André Marlaux" — Pontarlier
Avec ce concours, l'association Contribuables Associés s'est efforcé de sensibiliser à la bonne utilisation de l'argent public. 12 538 internautes ont participé.

"L'enquête sur M. Manafort est complètement séparée des prérogatives originelles du procureur spécial sur tout lien et/ou coordination entre le gouvernement russe et des individus associés à la campagne du président Donald Trump", indique la plainte.

Flynn et Papadopoulos ont reconnu leur culpabilité, alors que Manafort et Gates l'ont rejetée.

Trump, qui a répété ne pas faire personnellement l'objet d'une enquête, a assuré samedi qu'il parlerait à l'équipe de Robert Mueller.

En dernier lieu, l'ex- directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a intenté un procès contre le procureur Robert Mueller qu'il accuse d'avoir outrepassé son mandat dans l'enquête. "Il n'y a pas eu de collusion".

"Nous sommes très ouverts. C'est le genre de situation où, quand vous n'avez rien fait de mal, vous parlez franchement et avez envie d'en terminer ".

Trump pourrait être interrogé par le procureur spécial — Enquête russe