Mercredi, 19 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les mesures choc du gouvernement — Sécurité routière

Les mesures choc du gouvernement — Sécurité routière

10 Janvier 2018

La politique de sécurité routière est l'affaire de tous, cette cause concerne tous les Français " a conclu Edouard Philippe, déterminé à faire changer les comportements sur les routes. Le gouvernement estime par ailleurs qu'en réduisant la vitesse de 10 km/h, on pourrait sauver 350 à 400 vies par an. Une réflexion en ce sens sera menée au 1er semestre 2018.

Concernant la lutte contre l'alcool et les stupéfiants au volant, Édouard Philippe a annoncé que toute personne dont le permis aura été retiré une deuxième fois pour alcoolémie ne pourra le récupérer qu'en équipant son véhicule d'un éthylotest antidémarrage et en se soumettant à un suivi médical. Si les résultats ne sont pas au rendez-vous, le gouvernement prendra ses responsabilités " a-t-il encore précisé. "Soyons clair, affirme le Premier ministre, les mesures répondent à un objectif et un seul: diminuer le nombre et la gravité des accidents".

18h03: Edouard Philippe: Après 30 ans de progrès, nous venons de connaître 3 années consécutives de hausse de la mortalité routière. Ce plan "vise à refaire de la sécurité routière un enjeu national de première importance", explique une source proche du dossier. Le pays n'a pas connu une hausse aussi constante depuis 1972, ont rappelé les médias locaux.

Les soldes vont être réduites à 4 semaines — Commerce
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

C'est à l'occasion du comité interministériel de la sécurité routière, mardi 9 janvier, que le gouvernement de Édouard Philippe a confirmé l'entrée en vigueur de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes à deux voies et double sens sans terre plein central. Pour commencer, ce sera le cas pour le téléphone au volant. Désormais, les forces de l'ordre pourront donc retenir le permis de conduire d'une personne avec téléphone portable quand elle a commis en même temps une autre infraction.

Aujourd'hui, utiliser le portable au volant entraîne un retrait de 3 points et une amende de 135 euros si vous êtes pris en flagrant délit. Pour conclure, sur les routes "une ligne d'effet des passages piétons " sera indiquée et les chauffeurs devront la respecter.

Les mesures choc du gouvernement — Sécurité routière