Dimanche, 9 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » La gendarmerie enrôle les chasseurs — Oise

La gendarmerie enrôle les chasseurs — Oise

10 Janvier 2018

Dans le cadre d'une convention signée fin décembre entre la préfecture de l'Oise et la Fédération des chasseurs du département, une centaine d'entre eux vont prêter main-forte aux forces de l'ordre dans des missions de vigilance et de prévention.

Deux-cents chasseurs de l'Oise sont actuellement sélectionnés pour épauler la gendarmerie dans les forêts du département et les zones reculées, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Ce dispositif "Chasseurs vigilants", calqué sur le modèle des "Voisins vigilants ", vise à pallier le manque d'effectifs chronique qui touche les forces de l'ordre. "Leur mission consistera à observer, à nous alerter et à sensibiliser les personnes qui fréquentent les milieux naturels". Dans le collimateur des forces de l'ordre: le braconnage, les dégradations des cabanes de chasse, l'abandon de véhicules voire le déversement sauvage d'ordures.

"Les chasseurs seront tous identifiés, en cas d'urgence, s'ils appellent [.] leur numéro sera reconnu". Les chasseurs pourront également prendre des photos des infractions constatées qu'ils pourront remettre ensuite aux autorités compétentes. "En aucun cas, les chasseurs vigilants ne seront amenés à intervenir directement, a insisté le capitaine Lecacheur. Ils feront simplement ce que tout citoyen peut être amené à faire, c'est-à-dire nous prévenir". Avec cette convention, les chasseurs s'engagent donc à signaler tout fait suspect à la gendarmerie (si c'est urgent en composant le 17) et pourront aussi sensibiliser au respect de la nature (sic!) en distribuant par exemple des flyers aux ramasseurs de champignons!

Robert Marchand, mascotte de l'Ardéchoise, prend sa retraite sportive à ... 106 ans
La scène, diffusée en direct, avait propulsé cet ambassadeur rigolard de l'activité sportive au rang de coqueluche populaire . Il avait précédemment battu le record de l'heure des plus de 100 ans et donc des plus de 105 ans.

Luc Vandenabeele, trésorier de l'association et président de l'association de chasse d'Anserville, près de Méru, est à l'origine de l'idée. La sélection est réalisée par la gendarmerie et un casier judiciaire vierge est indispensable.

Le dispositif a fait réagir de nombreux organismes.

Mardi, la Fondation 30 millions d'amis s'est ainsi insurgée de la mise en place d'une "milice armée". L'association de défense du droit animal dénonce le fait que "des prérogatives de sécurité et de pédagogie soient confiées à des personnes armées non assermentées".

La gendarmerie enrôle les chasseurs — Oise