Lundi, 23 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une motion de défiance contre la direction de LCP — Affaire Haziza

Une motion de défiance contre la direction de LCP — Affaire Haziza

09 Janvier 2018

Réunion au cours de laquelle, les journalistes devaient déterminer si Marie-Eve Malouines et Eric Moniot étaient encore dignes de diriger LCP. A cette question, 25 salariés sur les 26 votants appartenant à la Société des Journalistes (SDJ) de La Chaîne Parlementaire (LCP) ont répondu "non", un désaveu cinglant pour les dirigeants de la chaîne. Pourtant le 21 novembre dernier, une journaliste, Astrid de Villaines, sortait du silence pour dénoncer les agissements du présentateur vedette de la chaîne LCP: Frédéric Haziza. Une enquête judiciaire vise actuellement ce journaliste.

La quasi totalité de la rédaction de la chaîne parlementaire fait opposition à la direction dans l'affaire Frédéric Haziza.

Suite à la réintégration du journaliste Frédéric Haziza au sein de sa rédaction, malgré l'ouverture d'une enquête préliminaire après la plainte déposée par une collaboratrice de la chaine, la Société des journalistes de LCP annonce avoir voté lundi à l'unanimité une motion de défiance à l'encontre de sa direction (moins un vote blanc).

CES 2018: un HTC Vive 2 probablement présenté durant le salon
Exploitant la technologie WiGig d'Intel, ce dernier devrait arriver plus tard, vers le troisième trimestre 2018. Une jolie évolution par rapport au premier modèle, qui doit se cantonner d'une définition de 2160 x 1200 pixels.

" Elle nous choque d'autant plus que certains salariés ont expliqué avoir dénoncé d'autres comportements totalement inappropriés de la part de Frédéric Haziza après 2014, continue le communiqué, et ne pas retrouver leur témoignage dans le rapport d'enquête interne, ce qui ôte à ses conclusions toute valeur et ne permet pas de justifier du retour de l'intéressé à l'antenne compte tenu des risques d'atteinte à la santé physique ou mentale des salariés".

La SDJ avait demandé un retrait de l'antenne ainsi qu'une mise à pied à titre conservatoire de Frédéric Haziza. Pour protester contre cette décision, les journalistes de LCP-AN ont voté une motion de défiance contre leur direction.

S'agissant du retour de Frédéric Haziza, les journalistes n'ont pas encore statué sur l'attitude à adopter. Ce dernier est accusé d'avoir eu des comportements répréhensibles et notamment des "mains baladeuses" envers plusieurs de ses collègues. Et comme on pouvait s'y attendre, cela n'a pas du tout été du goût de ses collègues.

Une motion de défiance contre la direction de LCP — Affaire Haziza