Среда, 19 Сентября 2018
Dernières nouvelles
Principale » Un mort en Tunisie en marge de heurts nocturnes

Un mort en Tunisie en marge de heurts nocturnes

09 Января 2018

Or ces manifestations ont vite débordé et ont abouti à des affrontements avec les forces de l'ordre, avec de nombreux blessés parmi les policiers.

Des dizaines de personnes ont été arrêtées et plusieurs bâtiments publics endommagés lors de ces heurts, selon le ministère de l'Intérieur.

Une dizaine de villes sont concernées par ce mouvement de contestation sociale provoquée par l'entrée en vigueur, le 1er janvier, d'une série de hausses des prix frappant notamment le gasoil, les voitures ou encore les services de téléphonie et d'accès à Internet décidées dans le cadre de la loi de finances pour 2018.

Un homme est mort dans des circonstances encore indéterminées à Tebourba, au sud de Tunis où des échauffourées ont eu lieu dans la nuit, a indiqué mardi le ministère de la Santé, alors que plusieurs villes tunisiennes ont été le théâtre de heurts nocturnes.

Le ministère de l'Intérieur a démenti que cet homme a été tué par la police, soulignant qu'il ne portait aucune marque de violence.

Le porte-parole du département de l'Intérieur, Khalifa Chibani, a indiqué dans une déclaration aux médias que 44 personnes impliquées dans ses actes ont été arrêtés.

Читайте также: Malgré le rappel, Leclerc avoue avoir vendu des produits Lactalis

"(Lundi) soir, nous n'avons pas vu des protestations, mais des gens qui cassent, volent et agressent les Tunisiens", a affirmé le Premier ministre Youssef Chahed sur les ondes de la radio privée Mosaïque FM. Un appel à manifester mardi à partir de midi (11H00 GMT) dans le centre de Tunis a été lancé par plusieurs organisations. ", " le peuple veut la chute de la loi de finances " 2018, ont scandé les manifestants, en majorité des jeunes, a constaté l'AFP".

A Sidi Bouzid, autre ville du centre du pays fortement mobilisée et d'où était partie en décembre 2010 la contestation sociale qui avait marqué le début des "Printemps arabes", des routes ont été bloquées par des pierres et des pneus, selon le correspondant local de l'AFP.

"Onze agents de la sûreté nationale ont été blessés par des jets de pierre, des projectiles solides et des cocktails Molotov et quatre véhicules de police endommagés", a par ailleurs annoncé à l'AFP le porte-parole de la Sureté nationale, Walid Ben Hkima.

"Le ministère de l'Intérieur a publié ce mardi 9 janvier, un hashtag qui s'adresse aux protestataires".

Le mois de janvier est traditionnellement marqué par une mobilisation sociale en Tunisie depuis la révolution de 2011, et le contexte est particulièrement tendu cette année à l'approche des premières élections municipales de l'après-révolution, plusieurs fois reportées et prévues en mai.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Un mort en Tunisie en marge de heurts nocturnes