Vendredi, 19 Janvier 2018
Dernières nouvelles
Principale » Mort de Rémi Fraisse : ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme

Mort de Rémi Fraisse : ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme

09 Janvier 2018

Les juges d'instruction de Toulouse ont rendu, lundi 8 janvier, une ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme impliqué dans la mort de Rémi Fraisse à Sivens (Tarn), selon une information de Mediapart confirmée par franceinfo. Le militant écologiste de 21 ans avait été tué en octobre 2014 par une grenade lancée par un gendarme, lors d'une manifestation contre la construction du barrage de Sivens (Tarn).

La famille de Rémi Fraisse a encore la possibilité de faire appel de cette décision.

Manifestation le 26 octobre 2017 à Paris pour réclamer justice pour Rémi Fraisse militant écologiste tué en 2014
Manifestation le 26 octobre 2017 à Paris pour réclamer justice pour Rémi Fraisse militant écologiste tué en 2014

Mais pour Jean-Pierre Fraisse, le père du jeune militant, "la justice est aux ordres, la raison d'Etat de deux gouvernements successifs a prévalu alors qu'il n'y avait aucune raison puisqu'il y a mort d'homme". Les juges toulousains en charge de l'affaire viennent en effet de rendre une ordonnance de non-lieu, conformément aux réquisitions du parquet, et comme le craignait la famille.

Le projet de barrage a depuis été abandonné, mais un autre, réduit de moitié, est à l'étude.

Chaussures: Spartoo s'engage à reprendre tous les employés d'André
Le PDG de Vivarte, Patrick Puy, avait annoncé que le nom des repreneurs d'André et de Naf Naf seraient dévoilés cette semaine. La procédure d'information devrait avoir lieu le 17 janvier, en présence du PDG de Spartoo, Boris Saragaglia, selon la CGT.

Mort de Rémi Fraisse : ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme