Mercredi, 25 Avril 2018
Dernières nouvelles
Principale » La présidentielle se tiendra du 26 au 28 mars prochain — Egypte

La présidentielle se tiendra du 26 au 28 mars prochain — Egypte

09 Janvier 2018

Rentré au pays en décembre après un long exil aux Emirats arabes unis, il apparaissait pourtant comme le rival du président Abdel Fattah al Sissi.

La commission électorale enregistrera les candidats du 20 au 29 janvier et une "liste provisoire " sera publiée le 31 janvier dans les journaux d'Al-Ahram et d'Al-Akbhar Al-Youm, a expliqué Lachine Ibrahim, président de la commission.

Fin décembre, le porte-parole de la présidence avait toutefois indiqué que Sissi prendrait sa décision en "temps voulu ", selon le journal Al-Ahram. Trois des potentiels candidats ont désisté ou sont frappés par des condamnations. Quant au second tour il se tiendra du 24 au 26 avril.

Le chef de l'Etat, élu en 2014, a tout simplement annoncé son intention de ne pas briguer un troisième mandat en 2022, laissant en quelque sorte planer le doute sur le scrutin de cette année. Il était perçu comme un possible adversaire gênant pour M. Al-Sissi, qui fait désormais figure de grand favori.

CES 2018: un HTC Vive 2 probablement présenté durant le salon
Exploitant la technologie WiGig d'Intel, ce dernier devrait arriver plus tard, vers le troisième trimestre 2018. Une jolie évolution par rapport au premier modèle, qui doit se cantonner d'une définition de 2160 x 1200 pixels.

Chafiq avait annoncé sa candidature dans une vidéo le 29 novembre depuis les Emirats arabes unis, affirmant que l'Egypte avait besoin de " sang neuf ". Mais sa candidature est encore très incertaine, car ce militant de gauche a été condamné en septembre à trois mois de prison pour " atteinte à la décence publique", jugement dont il a fait appel.

Cet ancien commandant de l'armée de l'air et ancien ministre de l'aviation avait été battu de peu par Mohamed Morsi, le candidat islamiste des Frères musulmans, lors de l'élection présidentielle de 2012. Le troisième qui pouvait faire office de candidature, le colonel Ahmed Konsowa, a également été condamné à six ans de prison pour comportement nuisant aux exigences du système militaire.

Faisant de la lutte contre le terrorisme sa priorité, son régime est régulièrement décrié par les organisations de défense des droits de l'homme.

Mais la population se plaint d'une inflation galopante et de coupes drastiques dans les subventions d'État.

La présidentielle se tiendra du 26 au 28 mars prochain — Egypte