Dimanche, 21 Janvier 2018
Dernières nouvelles
Principale » Dominique Cottrez, condamnée pour huit infanticides en 2015, va être libérée

Dominique Cottrez, condamnée pour huit infanticides en 2015, va être libérée

09 Janvier 2018

En effet, en 2015, Dominique Cottrez a été condamnée à pas moins de neuf ans de prison par la cour d'assises du Nord, pour avoir été reconnue coupable du meurtre de huit nourrissons, juste avant leur naissance. Un avis qui semble, des années plus tard, partagé par le tribunal d'application des peines d'Arras.

Formation en hôtellerie. Elle a suivi une formation dans le secteur de l'hôtellerie pendant sa détention entre juillet 2015 et aujourd'hui, précise L'Obs: "Aucun élément dans la procédure ne permet de douter que l'intéressée sera en mesure, en poursuivant des démarches actives, d'obtenir à court terme un emploi, une formation professionnelle ou une activité bénévole". Celle qui a présenté cette requête en libération conditionnelle "se reconnaît pleinement responsable de ses actes et tient à ce sujet un discours clair", indique le rapport du jugement. Conformément à ce qu'une expertise avait préconisé en juillet 2017, elle sera suivie par un psychologue. De son salaire, seront prélevés 15%, en guise de dommages et intérêts.

Côté interdictions, elle ne pourra évoquer les faits "publiquement" selon L'Obs, ou diffuser "tout ouvrage (...) dont elle serait l'auteure ou le co-auteur et qui porterait, en tout ou partie, sur l'infraction commise". La quinquagénaire quittera donc le centre de détention de Bapaume le 22 janvier prochain, sous le régime de la liberté conditionnelle, avec un certain nombre d' obligations.

Les policiers rassemblés à Arras, Lens ou encore Calais pour protester
Le syndicat interpelle également le ministre de l'Intérieur et le gouvernement afin qu'une prise de conscience soit opérée.

Cette ancienne aide-soignante avait accouché de tous ses enfants chez elle. Une fois les crimes commis, Dominique Cottrez avait caché les corps dans des sacs qui se trouvaient dans sa chambre et dans le garage de sa maison de Villers-au-Tertre (Nord).

Au cours des années précédant le jugement, plusieurs experts l'avaient rencontrée. Elle avait été "terrorisée" et "choquée des mots employés" par la sage-femme à propos de son obésité.

Dominique Cottrez, condamnée pour huit infanticides en 2015, va être libérée