Lundi, 16 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les Etats-Unis interdisent le rachat de Moneygram par Alibaba

Les Etats-Unis interdisent le rachat de Moneygram par Alibaba

05 Janvier 2018

Ant Financial, bras financier du groupe Alibaba, a annoncé l'abandon de son projet d'acquisition d'actions de Moneygram suite à l'intervention du Comité pour l'investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS).

Comme prévu dans le cadre de l'accord entre les deux firmes, Ant Financial Services versera une indemnité de rupture des négociations de 30 millions de dollars à MoneyGram. Donald Trump avait déjà bloqué en septembre l'acquisition d'un fabricant de semi-conducteurs par un groupe aux actionnaires chinois, et le CFIUS doit toujours se prononcer sur d'autres gros dossiers sino-américains.

D'autant que les deux compagnies auraient proposé à trois reprises des concessions pour tenter d'obtenir le feu vert du CFIUS, mais ce dernier s'inquiétait précisément de " la sécurité de données pouvant servir à identifier des citoyens américains " selon des sources proches du dossier, citées par l'agence de presse britannique, Reuters. Après l'annonce du rachat de MoneyGram par Ant Financial en janvier 2017, ce spécialiste américain des paiements électroniques basé au Kansas avait créé la surprise en présentant une contre-offre valorisant MoneyGram un milliard de dollars.

Le Conseil d'Etat valide l'arrête des soins d'une adolescente dans le coma
Le conseil d'État, comme le tribunal administratif de Nancy, a confirmé la décision médicale d'arrêt des traitements. Les parents avaient alors contesté cette décision devant le tribunal administratif de Nancy.

" Malgré nos efforts incessants pour travailler de manière constructive avec le gouvernement américain, il est maintenant devenu clair que le CFIUS n'autorisera pas cette fusion", a indiqué le communiqué.

Ant Financial avait surenchéri en avril alors même que Donald Trump s'était affiché en janvier avec Jack Ma et célébrait "l'un des meilleurs entrepreneurs du monde ". "Nous espérons que les Etats-Unis puissent établir un environnement équitable et prévisible pour les entreprises chinoises qui veulent y investir", a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Les Etats-Unis interdisent le rachat de Moneygram par Alibaba