Dimanche, 21 Janvier 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'addiction aux jeux vidéo sera reconnue comme une maladie par l'OMS

L'addiction aux jeux vidéo sera reconnue comme une maladie par l'OMS

05 Janvier 2018

L'organisme directement intégré à l'Organisation des Nations Unies vient en effet de rendre public un document listant l'addiction aux jeux vidéo (gaming disorder dans le texte) comme l'un des sous-genres du comportement addictif chez l'être humain.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaîtra, courant 2018, l'addiction aux jeux vidéos comme une maladie.

Pour clarifier la situation, le listing ne prend pour le moment que le forme d'un document de travail: rien n'est acté, mais il illustre bien entendu la volonté de la part de l'OMS de se pencher très sérieusement sur la question.

La définition courante de ce "gaming disorder " est "un comportement lié aux jeux vidéo sur Internet ou hors ligne, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité croissante accordée au jeu par rapport à d'autres activités, au point qu'il prenne le pas sur d'autres centres d'intérêt", a expliqué ce vendredi Tarik Jasarevic.

Le Conseil d'Etat valide l'arrête des soins d'une adolescente dans le coma
Le conseil d'État, comme le tribunal administratif de Nancy, a confirmé la décision médicale d'arrêt des traitements. Les parents avaient alors contesté cette décision devant le tribunal administratif de Nancy.

L'addiction aux jeux vidéo se traduit également par "la poursuite et l'augmentation de l'activité de jeu malgré l'apparition de conséquences négatives", ajoute le porte-parole cité par l'AFP.

Et comme à chaque fois, les réactions sont, vous l'imaginez, aussi diverses que variées. D'un autre côté, il a ajouté qu'il aurait de la sympathie pour ceux qui ne pensent pas que la maladie devrait être médicalisée car cela pourrait mener des parents à penser que leurs enfants sont atteints alors qu'ils ne sont peut être que des joueurs enthousiastes.

Cette décision banalise dangereusement les vrais problèmes de santé mentale.

Malgré l'absence d'études statistiques, le "trouble du jeu vidéo " fera partie dès juin des maladies officiellement répertoriées dans la classification de l'ONU.