Dimanche, 23 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Douze chefs d'inculpation contre l'ado palestinienne

Douze chefs d'inculpation contre l'ado palestinienne

02 Janvier 2018

Il a prolongé sa garde à vue d'une semaine, selon son avocate.

A part la confrontation survenue le 15 décembre dans le village de Nabi Saleh, les chefs d'inculpation concernent cinq autres incidents dans lesquels Ahed Tamimi a été impliquée l'an dernier.

La jeune femme a été inculpée notamment pour " avoir agressé des forces de sécurité, lancé des pierres, avoir proféré des menaces, avoir participé à des émeutes", selon un communiqué de l'armée.

Le procureur a également requis cinq chefs d'accusation contre Nariman Tamimi, la mère d'Ahed, également impliquée dans l'incident du 15 décembre.

Nour Tamimi (20 ans), cousine d'Ahed et elle aussi protagoniste de cette vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux et des médias, avait été inculpée dimanche d'agression aggravée et d'atteinte à des soldats en fonction.

Elles se filment avec un téléphone portable en train de donner des coups à deux soldats israéliens dans le village de Nabi Saleh, tout d'abord avec les poings, puis avec les pieds, tandis que les deux jeunes soldats tentent de rester impassibles, avant de s'éloigner.

LG présentera son premier écran OLED 8K au CES 2018
De plus, selon LG, la technologie OLED permet d'obtenir de la 8K sans pour autant consommer plus , contrairement aux écrans à cristaux liquides.

Les militaires se trouvaient dans la cour d'une maison pour empêcher des Palestiniens de jeter des pierres sur des Israéliens à proximité, selon l'acte d'accusation.

C'est à ce moment que la mère d'Ahed est arrivée et s'est interposée entre les filles et les soldats en essayant de repousser ces derniers de la cour de sa maison.

La jeune militante, Ahed Tamimi, symbole de la lutte contre le colon israélien a été arrêtée pour avoir giflé un soldat. L'adolescente s'est fait connaître ces dernières années dans des confrontations avec l'armée israélienne.

Son père, Bassem Tamimi, dénonce les charges qui ont été tenues contre sa fille.

Déçus par l'absence de perspective de règlement de paix avec Israël et exaspérés par la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, les Palestiniens voient en elle une nouvelle héroïne.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite!

Douze chefs d'inculpation contre l'ado palestinienne