Dimanche, 23 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Corse: Le nationaliste Jean-Guy Talamoni élu président de l'Assemblée

Corse: Le nationaliste Jean-Guy Talamoni élu président de l'Assemblée

02 Janvier 2018

"Je déclare élu Jean-Guy Talamoni président de l'Assemblée de Corse", a proclamé Pierre-Jean Luciani, doyen d'âge de l'assemblée et élu DVD.

Depuis la victoire de la liste Pè a Corsica (Pour la Corse) menée par Gilles Simeoni pour les autonomistes et Jean-Guy Talamoni pour les indépendantistes le 10 décembre, le président de la République n'a pas abordé la question de l'île.

Avec 41 sièges pour les nationalistes sur 63 à la nouvelle Assemblée de Corse, le suspense est inexistant sur les noms des futurs dirigeants de l'île de Beauté, désormais gérée par une super-région qui efface à la fois l'ancienne Collectivité territoriale de Corse (ex-Région) et les deux Conseils départementaux.

Exit donc la co-officialité de la langue corse, le statut de résident corse qui permettrait de réserver l'achat de biens immobiliers sur l'île aux personnes justifiant de plusieurs années de résidence, et l'amnistie des "prisonniers politiques": les trois principales revendications des nationalistes que ceux-ci pourraient réitérer mardi, en langue corse sans doute.

Le gouvernement veut installer des téléphones dans chaque cellule — Prisons
Ce projet acte la généralisation d'une expérimentation conduite depuis juillet 2006 à la prison de Montmédy, dans la Meuse . Or, le maintien du lien familial est primordial, notamment pour permettre une meilleure réinsertion.

Le 10 décembre, Jean-Guy Talamoni était encore plus direct: en cas de "déni de démocratie", il pourrait organiser des "manifestations populaires" et "faire le tour des capitales européennes".

Il a regretté que " jusqu'à aujourd'hui, le gouvernement et l'Etat (n'aient) pas donné les signes forts, qui étaient indispensables, de la prise en compte de la nouvelle donne politique corse, qui s'est traduite notamment par une victoire électorale aux allures de raz-de-marée démocratique aux élections territoriales de décembre ". L'installation de cette Collectivité territoriale unique, première du genre en France métropolitaine, doit débuter à 14 h. Vont très vite être élus les membres du Conseil exécutif, sorte de "mini-gouvernement" corse de 11 membres, dont la présidence devrait revenir à l'autonomiste Gilles Simeoni. Elle tenait sa séance d'installation ce mardi après-midi à Ajaccio. "L'idée indépendantiste est toujours minoritaire", reconnaissait récemment Jean-Guy Talamoni.

Favorable à une Corse "territoire privilégié" d'expérimentation du "pacte girondin" que souhaite Emmanuel Macron, le Premier ministre a cependant largement fermé la porte à cet objectif, le 12 décembre, en appelant au respect du "cadre constitutionnel". La ministre Jacqueline Gourault, nommée à la fonction informelle de "Mme Corse" au sein du gouvernement, se rendra vendredi sur l'île.

Corse: Le nationaliste Jean-Guy Talamoni élu président de l'Assemblée