Mardi, 11 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » La mairie de Paris épinglée par la Cour des comptes — Grande roue

La mairie de Paris épinglée par la Cour des comptes — Grande roue

22 Décembre 2017

La gestion par la Ville de Paris d'animations comme la Grande Roue ou le marché de Noël, attribués de longue date à Marcel Campion, est épinglée dans un rapport très critique de la chambre régionale (CRC) des comptes d'Ile-de-France, considéré "à charge" par la mairie. Ce rapport d'observations définitives reconnaît les "succès populaires" de ces infrastructures.

Le rapport "souligne la légèreté de la mairie", ajoute un communiqué du groupe qui "comprend mieux la précipitation de la maire à supprimer la grande roue et le marché de Noël qu'elle encensait encore l'hiver dernier".

Concernant la Grande roue, édifiée chaque année depuis 1993 sur la place de la Concorde, la chambre détaille pour plusieurs années entre 2010 et 2016 les conditions d'attribution, variables, mais toujours remportées par "Loisirs associés", la société du "roi des forains", quasiment toujours seul compétiteur.

Gran Turismo Sport Update Patch 1.10 Out Now; Brings Single Player Campaign
In the FIA Championships within Sport mode, a "Top 24 Superstars" race will be held as the final round of each race season. The patch, which weighs around 2.7GB, also brings several new additions to the PS4 exclusive racing sim.

- Des travaux de 315.000 euros sur la place, calibrés pour la roue et qui de plus n'auraient pas dû être à la charge de la ville de Paris.

- L'autorisation d'occupation du domaine public sans mise en concurrence. Les magistrats notent que la redevance versée à la Ville, qui a progressé de 470 000 € en 2010-2011 à 900 000 € n'est qu'une hausse apparente. Elle cacherait "une baisse de niveau défavorable à la Ville, rapportée à la durée de l'exploitation " qui a fortement augmenté. Du côté du marché de Noël, les règles d'attribution "ont laissé peu de chances sérieuses à d'éventuels concurrents de présenter des offres alternatives", écrit encore le rapport.

"À l'audience, le rapporteur public, qui dit le droit et dont les avis sont généralement suivis, avait relevé " l'interprétation quelque peu baroque de la société Loisirs Associés ", qui voudrait faire démarrer le contrat non pas à sa date de signature, le 12 octobre 2015, mais à la date de début d'occupation effective du domaine public, le 13 novembre de la même année".

La mairie de Paris épinglée par la Cour des comptes — Grande roue