Samedi, 24 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Assistants d'eurodéputés FN: le Front national inculpé en France

Assistants d'eurodéputés FN: le Front national inculpé en France

12 Décembre 2017

" C'est la suite logique de la procédure ", a déclaré à l'AFP, mardi 12 décembre, Wallerand de Saint-Just. "La mise en examen a été effectuée par une magistrate contre laquelle le Front national a déposé une demande de récusation devant le premier Président de la Cour d'appel de Paris, deux jours avant", a-t-il en effet expliqué à franceinfo.

En juin dernier, Marine Le Pen, la présidente du parti, avait été mise en examen pour abus de confiance dans cette enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés du FN.

Le Front National, en tant que parti, a également été mis en examen dans l'enquête sur les emplois fictifs présumés de l'extrême droite française au Parlement européen : le FN est poursuivi précisément pour "complicité et recel d'abus de confiance" a révélé le quotidien Le Monde, une information qui a été confirmée par le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just. Elle avait dénoncé une "opération politique".

Trois femmes veulent une enquête du Congrès sur Trump — Inconduite sexuelle
L'émission était alors présentée par Megyn Kelly , ancienne présentatrice de Fox News , contre qui Donald Trump avait proféré des propos sexistes.

L'enquête porte sur des salaires versés sur des fonds européens à des assistants d'élus FN au Parlement européen, qui pourraient avoir été affectés à d'autres tâches. Ces derniers auraient pourtant travaillé pour le parti lui-même, et non à Bruxelles.

Marine Le Pen, la dirigeante du Front National, avait personnellement été mise en examen le 30 juin dernier pour "abus de confiance et complicité d'abus de confiance".

Le préjudice pour l'institution européenne s'élèverait, d'après ses calculs, à près de 5 millions d'euros de 2012 à 2017. Mais comme le rappelle Le Monde, plusieurs éléments viennent aujourd'hui contredire cette version: des documents saisis lors de perquisitions laissent penser à la justice que le parti frontiste aurait volontairement détourné les fonds du Parlement européen pour financer sa propre activité.

Assistants d'eurodéputés FN: le Front national inculpé en France