Mercredi, 27 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Tunisie : manifestations contre la décision de Trump sur Jérusalem

Tunisie : manifestations contre la décision de Trump sur Jérusalem

09 Décembre 2017

Un groupe salafiste jusqu'alors inconnu se présentant comme les "Brigades de Salaheddine" a revendiqué un des tirs mais l'armée israélienne a affirmé tenir le Hamas, qui contrôle la Bande de Gaza, pour responsable de toute "activité hostile" venant de ce territoire palestinien.

Gaza (Territoires palestiniens) - Des avions israéliens ont bombardé des positions militaires du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza en réponse à des tirs de roquettes de l'enclave palestinienne vers son territoire, a indiqué vendredi l'armée israélienne.

La bande de Gaza, elle, est soumise depuis une décennie à un rigoureux blocus israélien et ses frontières avec Israël sont fermées par une barrière de béton hautement gardée.

Les protestations se multiplient dans le Proche-Orient après l'annonce de Donald Trump de reconnaître la ville de Jérusalem capitale de l'Etat d'Israël.

La reconnaissance a provoqué une colère sans précédent depuis longtemps contre les États-Unis chez les dirigeants de l'Autorité palestinienne, internationalement reconnue et censée préfigurer un Etat palestinien indépendant. Pour elle, la question du "statut final" de Jérusalem, l'une des plus épineuses en vue d'un règlement de ce vieux conflit, doit être négociée entre Israéliens et Palestiniens.

En solidarité avec les Palestiniens, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi dans plusieurs pays contre l'initiative de M. Trump, applaudie par ailleurs par la classe politique israélienne.

Nadine Morano, personnalité politique la moins appréciée des Français
Viennent ensuite Edouard Philippe, Premier ministre, et surprise Nicolas Hulot , ce dernier obtenant des résultats paradoxaux. C'est la première fois depuis la création du baromètre en 2012 qu'Anne Hidalgo apparaît dans le classement.

Israël occupe Jérusalem-Est depuis 1967 et a proclamé tout Jérusalem sa capitale "éternelle et indivisible".

Après l'annonce de Donald Trump de considérer Jérusalem comme capitale d'Israël, la communauté internationale craignait un retour de la violence dans cette région où la tension ne retombe jamais.

Pour maints analystes, M. Trump prend le risque d'ouvrir la boîte de Pandore tant Jérusalem, avec ses lieux saints pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, constitue un sujet passionnel.

Symbole national et religieux puissant, l'esplanade est située à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'État auquel ils aspirent. Aujourd'hui pour le Fatah et le président Palestinien Mahmoud Abbas, la décision de Donald Trump revient à saper les efforts de paix.

De son côté, le Président turc a décidé de convoquer dans son pays, 57 Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (Oci), le 13 décembre.

Tunisie : manifestations contre la décision de Trump sur Jérusalem