Lundi, 18 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » "N'investissez plus dans les énergies fossiles" : le cri d'alarme de 80 économistes

"N'investissez plus dans les énergies fossiles" : le cri d'alarme de 80 économistes

07 Décembre 2017

Quatre-vingt économistes réunis contre les énergies fossiles.

Plusieurs ONG dont 360.org, France nature environnement, Réseau action climat, Fondation pour la nature et l'homme et Greenpeace, organiseront, le 12 décembre 2017 à Paris, à l'ouverture de la conférence sur le climat, un rassemblement sous le thème: "Pas un euro de plus pour les énergies du passé".

Les 80 économistes déplorent l'absence dans les débats d'un problème qu'ils jugent primordiale: le financement des énergies fossiles. Selon eux, des acteurs continuent à investir "dans de nouveaux projets de production et d'infrastructures charbonnières, gazières et pétrolières", ce qui représente un danger pour la planète.

Selena Gomez Turns Instagram Public Again Just Hours After Making It Private
While Gomez has since returned to her public account, fans continue to wonder what prompted the odd social media decision. That is so hurtful. "The most "ridiculous" part of that is no one knowing my heart when I say things".

"Nous appelons à la fin immédiate de tout investissement dans de nouveaux projets de production et d'infrastructure de combustibles fossiles, et encourageons une hausse significative du financement des énergies renouvelables", affirme la déclaration, signée entre autres par le Français Patrick Criqui, Tim Jackson (université du Surrey), Charles Palmer (London School of Economics), le Suédois Thomas Sterner, les Japonais Takeshi Mizuguchi et Shuzo Nishioka ou encore l'ex-ministre et économiste grec Yanis Varoufakis.

Partout dans le monde, le changement climatique et les destructions environnementales prennent une ampleur sans précédent, et des actions inédites seront nécessaires pour limiter les conséquences néfastes de notre dépendance au pétrole, au charbon et au gaz. Mais il est tout autant essentiel de mener sans délai des actions ambitieuses pour mettre un terme à l'exploration et à l'expansion de projets fossiles; ainsi que de gérer la baisse de la production existante, conformément aux objectifs de l'accord de Paris.

Les études citées par la déclaration montrent que le CO2 des gisements de combustibles fossiles exploités sur la planète suffit à placer la Terre au-delà du seuil de réchauffement climatique critique. Autrement dit: "il n'existe plus de place pour de nouvelles infrastructures de combustibles et donc aucune pour les investissements en cours". "Les institutions de développement comme les investisseurs publics et privés ont la responsabilité urgente et l'obligation morale de montrer la voie".