Lundi, 18 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Des chercheurs pensent avoir découvert un os appartenant au père Noël

Des chercheurs pensent avoir découvert un os appartenant au père Noël

07 Décembre 2017

Des chercheurs de l'université d'Oxford affirment qu'un fragment d'os pourrait bien être celui du saint ayant inspiré l'idole des enfants. L'une des centaines de reliques supposées être celles de Nicolas de Myre, le généreux saint qui est à l'origine du père Noël, a été analysée.

Les chercheurs ont étudié un micro-échantillon de fragment osseux et une datation par le radiocarbone a permis d'établir que la relique datait du 4 siècle après Jésus-Christ, soit l'époque où saint Nicolas est mort (vers 343 après Jésus-Christ), selon les historiens. Il est né à Patara, au sud-ouest de l'actuelle Turquie (tout près d'Antalya), et a vécu dans l'emblématique cité de Myre, rebaptisée Demre. La question ne se pose pas du point de vu religieux.

How Insiders and Institutions are Trading Sirius XM Holdings Inc. (SIRI)
The company reported $0.06 earnings per share (EPS) for the quarter, topping the Zacks' consensus estimate of $0.04 by $0.02. Sandy Spring Bank increased Ishares S&P Midcap 400 Index (IJH) stake by 6,914 shares to 285,021 valued at $49.58M in 2017Q2.

"Le personnage du Père Noël tel qu'on le connaît aujourd'hui, avec son traîneau et ses rennes, date seulement du XIXe siècle".

L'os qui a été analysé par les scientifiques est un morceau de pelvis ou petit bassin (voir l'image du tweet en fin d'article). Depuis 1087, la plupart des restes sont conservés à Bari, en Italie, plus précisément la basilique de San Nicola. Mais au fil du temps, des églises du monde entier ont acquis des fragments plusieurs de ces fragments. La relique vient de Lyon et appartient à Dennis O'Neill, un prêtre catholique vivant dans l'Illinois, aux États-Unis. "Ces résultats nous encouragent à nous tourner maintenant vers les reliques de Bari et Venise pour tenter de montrer que les restes osseux proviennent du même individu", conclut Georges Kazan, docteur de l'Université d'Oxford qui a participé à la recherche.

Des chercheurs pensent avoir découvert un os appartenant au père Noël