Lundi, 18 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » 7 ans de prison pour un dirigeant de Volkswagen — "Dieselgate"

7 ans de prison pour un dirigeant de Volkswagen — "Dieselgate"

07 Décembre 2017

Oliver Schmidt, 48 ans et de nationalité allemande, qui plaidait coupable en échange d'une réduction de peine, devra aussi s'acquitter d'une amende de 400 000 dollars, selon un porte-parole du tribunal fédéral de Detroit (Michigan). L'ex-dirigeant, en poste aux Etats-Unis de 2014 à mars 2015, a d'ailleurs choisi de plaider coupable.

'Mon opinion est que vous êtes un conspirateur essentiel dans ce complot destiné à escroquer les Etats-Unis', a affirmé le juge Sean Cox.

Oliver Schmidt a reconnu avoir trompé les autorités américaines et enfreint la législation environnementale sur la qualité de l'air aux États-Unis. "Vous avez perçu cela comme une occasion de briller (.) et de gravir les échelons au sein de VW".

Honor 7X : le smartphone disponible en France à 299 €
En dehors de cela, le Honor V10 a deux caméras à l'arrière avec un capteur primaire de 16MP et un capteur monochrome de 20MP. L'appareil devrait aussi pouvoir traduire de manière instantanée des données en langue étrangère.

Sur les 7 ans d'emprisonnement auxquels il a été condamné, 5 ans ont été prononcés au titre de l'accusation de conspiration pour fraude et deux ans pour violation de la loi sur la protection de l'environnement. Son avocat avait plaidé pour demander à ce qu'il ne soit condamné qu'à un peu plus de 3 ans de prison avec une amende 100 000 dollars. Il a été arrêté en début d'année par la police fédérale (FBI) à Miami (Floride, sud-est) alors qu'il terminait des vacances.

A l'été 2015 "M. Schmidt a participé aux discussions avec d'autres employés de VW pour déterminer comment ils pourraient répondre aux questions posées par les autorités américaines sans révéler le logiciel truqueur", expliquent des documents de justice. Les logiciels truqueurs étaient capables de dissimuler des émissions dépassant jusqu'à 40 fois les normes autorisées. En août dernier, un ex-ingénieur de Volkswagen a dans ce contexte été lui aussi condamné par un tribunal de Detroit. Sa collaboration avait permis d'inculper d'autres responsables du groupe automobile allemand dont Oliver Schmidt.

En 2015, le constructeur Volkswagen, avait reconnu avoir installé sur 11 millions de voitures un logiciel pour truquer les chiffres sur les émissions polluantes de ses moteurs.

7 ans de prison pour un dirigeant de Volkswagen —