Mardi, 26 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » Laura Flessel transmet le dossier à la justice — Affaire Bernard Laporte

Laura Flessel transmet le dossier à la justice — Affaire Bernard Laporte

05 Décembre 2017

Si le sport n'est pas, en soi, un sujet sérieux, il peut vite le devenir dès lors qu'on est suspecté d'avoir enfreint certaines règles. Le procureur pourrait décider d'ouvrir une enquête avec des moyens d'investigation plus poussés que ceux des inspecteurs du ministère, qui viennent de rendre leur rapport. Après trois mois à éplucher les moindres détails administratifs, la ministre des Sports, Laura Flessel, a transmis le dossier au Parquet.

La ministre des Sports a annoncé ce lundi avoir saisi la justice pour savoir si Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, a fait pression sur le président de la commission d'appel de la FFR, le 30 juin dernier, pour alléger les sanctions contre le club de Montpellier.

Le tournage interrompu après la disparition de Bryan Singer — Bohemian Rhapsody
Un représentant de la Directors Guild of America se serait même rendu sur le plateau afin de surveiller la situation. La Fox vient de confirmer avoir viré Bryan Singer de la réalisation du film sans fournir d'autres explications.

Depuis la révélation de supposées pressions de la part de Bernard Laporte, les démissions s'enchaînent à la Commission d'appel de la FFR. S'il n'éclaircit pas totalement les zones d'ombres, le travail de l'Igjs permet de retracer une chronologie des deux jours de la fin juin où les choses se sont jouées. Pour des banderoles hostiles à la Ligue brandies dans les tribunes de son stade, le MHR avait écopé de 70.000 euros d'amende et de la suspension de son enceinte pour un match. Qui est donc allé au bout de la démarche.

Mais, toujours d'après les conclusions du rapport, cette sanction a bien été revue à la baisse le lendemain (20.000 euros d'amende, pas de suspension de stade), après un coup de fil de Bernard Laporte au président de la commission d'appel Jean-Daniel Simonet, explique le ministère. Bernard Laporte avait reconnu dans la presse avoir appelé Simonet, mais pour lui "donner un éclairage politique" sur la crise secouant le rugby français. Le dossier sera donc transmis au procureur de la République, l'IG n'ayant pas le pouvoir d'enquêter plus en avant. La conséquence étant évidemment heureuse pour Mohed Altrad alors en affaires avec Bernard Laporte (les deux ont cessé de travailler directement ensemble alors qu'il existait un contrat d'image à hauteur de 150 000 euros) mais également désireux de sponsoriser l'équipe de France...

Laura Flessel transmet le dossier à la justice — Affaire Bernard Laporte