Mardi, 19 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Les particules fine, néfastes pour le sperme

Les particules fine, néfastes pour le sperme

24 Novembre 2017

Ils relèvent cependant que des études expérimentales ont déjà montré que de nombreux composants des particules fines, comme les métaux lourds et les hydrocarbures aromatiques polycycliques, étaient associés à une détérioration de la qualité du sperme.

Une étude publiée mardi 21 novembre dans la revue spécialisée Occupational & Environmental Medecine (1)démontre que la pollution a de nouveaux effets néfastes sur la santé. A l'heure actuelle, près de 50 millions de couples souffriraient d'infertilité dans le monde.

L'étude a été réalisé à Taïwan sur une population de 6 500 hommes âgés de 15 à 49 ans.

Environnement et santé						
		Le 30 mai 2017		

 							Sommeil: attention à la pollution						L'air chargé de particules fines modifie la qualité
Environnement et santé Le 30 mai 2017 Sommeil: attention à la pollution L'air chargé de particules fines modifie la qualité

Les résultats démontrent un " lien fort " entre l'exposition aux particules fines (de diamètre inférieur à 2,5 µm) et une dégradation de la qualité du sperme. Selon eux, il s'agirait d'un effet positif dû à un mécanisme de compensation intervenant suite à une exposition prolongée à une atmosphère chargée de particules fines. Pendant une durée de deux ans en moyenne, les chercheurs ont utilisé une approche mathématique combinée aux données satellites de la NASA. En d'autres termes, sur une période de deux ans, l'augmentation du nombre de ce type de particules fines dans l'air est associée à une baisse de 1.29 % du nombre de spermatozoïdes disposant d'une morphologie normale, ainsi qu'à une augmentation de 26 % du risque d'avoir un taux de spermatozoïdes normal limité à 10 %. Ainsi, le professeur Allan Pacey, spécialiste britannique d'andrologie, estime que l'évaluation de la taille et de la forme des spermatozoïdes est "l'un des tests les plus difficiles à réaliser".

En outre, il explique dans le Science Media Centre de Londres que ce critère ne serait pas aussi cliniquement pertinent qu'on le pensait. L'Organisation mondiale de la santé préconise de limiter l'exposition aux PM 2,5 à 10 µg/m3 en moyenne annuelle.

OHP Issues Blue Alert for Texas Shooting Suspect
Contact law enforcement if spotted and do not approach. "He's described as a black male, 5' 11", 175 lbs. According to scanner traffic, the suspect is not in custody at this time.

Les particules fine, néfastes pour le sperme